Aller au contenu principal

Case IH
Réglages automatisés sur les Axial-Flow

La nouvelle gamme de moissonneuses-batteuses à gros rotor Axial-Flow bénéficie désormais d’automatismes optimisant les performances de la machine.

En apparence, peu de changements sur la nouvelle gamme de moissonneuses-batteuses à gros rotor Axial-Flow 250, par rapport à la génération précédente. Pourtant, de nouveaux équipements intègrent ces trois modèles pour leur faire gagner en performances.

Case IH Axial 250 Réussir machinisme

A l’avant, le convoyeur a été renforcé, avec un rouleau avant plus résistant et de nouvelles chaînes et barrettes capables d’avaler de gros volumes. Case IH propose trois modèles de convoyeurs, caractérisés principalement par leur capacité de levage : 4,5, 5,2 et désormais 6,1 tonnes pour les outils frontaux les plus lourds. Sur cette dernière version, l’entraînement a été renforcé, avec un nouveau boîtier de transfert animant le rouleau éjecteur de pierres et la barre de coupe. Il peut développer plus de 150 chevaux de puissance.

Auparavant mécanique, le réglage de l’inclinaison de la tête de récolte (11,9° de course) est hydraulique en option, pilotée depuis la cabine. Dès le branchement de l’outil, la moissonneuse-batteuse le reconnait et instaure le réglage d’inclinaison pré-installé d’usine. Ce réglage est modifiable par l’opérateur en cabine : cette modification restera enregistrée pour une utilisation future du même outil.

Du côté de la transmission, la cylindrée a été revue à la hausse (145 cm3 au lieu de 125), afin que l’avancement ne soit plus un frein au débit de chantier dans les pentes fortes. La cylindrée est encore plus importante sur les modèles à chenilles. L’opérateur bénéficie de deux gammes (0 à 18 km/h et 0 à 25 km/h), au sein desquelles il peut sélectionner deux vitesses se changeant en cabine sans nécessité de s’arrêter. Le blocage de différentiel s’actionne électriquement depuis la cabine. Les freins sont maintenant immergés, avec refroidissement par bain d’huile.

Case IH Axial 250 Réussir machinisme

Au niveau du rotor, signalons la possibilité de régler électriquement (mécanique auparavant) la position des cornières de transport, pour passer progressivement de 5 à 7 (et inversement) le nombre de tours réalisé par la récolte sur toute la longueur du rotor. Ce pilotage électrique constitue un des réglages exploités par le système d’automatisation des réglages AFS Harvest Command, proposé en option pour un tarif de 17 000 euros.

Cet automatisme s’appuie sur 16 capteurs, dont une nouvelle caméra au niveau de l’élévateur à grain, analysant dans les spectres visible, ultraviolet et infra-rouge, la propreté (ôtons, verts) et le taux de casse dans le grain. Il interagit avec sept paramètres pour optimiser les réglages selon trois priorités : le débit de chantier, la meilleure qualité de grain et le taux de perte en sortie. Le chauffeur peut sélectionner quatre stratégies différentes : le débit constant (en tonnes récoltées par heure), pour s’adapter au mieux à la logistique de transport derrière la moiss-batt. La performance, avec une vitesse d’avancement maximale, tout en ne dépassant pas certains seuils concernant les impuretés et le nombre de grains cassés ou perdus en sortie de grille. La charge maximale, pour abattre le plus d’hectares à l’approche d’une météo menaçante, toujours en minimisant les impuretés et le nombre de grains cassés ou perdus. Enfin, la dernière stratégie s’applique notamment aux semenciers, en priorisant la propreté et l’intégrité du grain.

Case IH Axial 250 Réussir machinisme
Les nouveaux capteurs des pressions au niveau des grilles

Ajoutons que ces nouvelles Axial bénéficient désormais d’une pré-grille réglable depuis la cabine, ainsi que de quatre capteurs de pression au niveau des grilles qui pilotent les vents et l’ouverture des grilles. Ceci se montre utile lorsque la moissonneuse-batteuse évolue dans des pentes importantes, mais aussi lorsque le flux de matière baisse (arrêt soudain dans la parcelle, bout de champ) : les vents baissent et les grilles se ferment pour éviter les pertes aux grilles.

Les plus lus

[Space 2021] Les 16 nouveaux matériels qu'il ne fallait pas manquer
L'édition 2021 du Space peine à se remettre de la période Covid, avec de nombreux exposants absents et une affluence assez…
Malgré le contexte sanitaire et le pass sanitaire obligatoire, les agriculteurs étaient au rendez-vous sur cette édition d'Innov-Agri, dite Re-Start.
Les 12 nouveautés et tendances d'Innov-Agri qu'il ne fallait pas manquer
Sous un ciel chaud et ensoleillé puis orageux, une certaine euphorie régnait sur l'édition d'Innov-Agri Re-Start : les…
Le prototype de faucheuse automotrice Hyler Sativa 200 fauche sur deux niveaux déposés sur deux nattes distinctes.
[VIDEO] - Chanvre textile - Un prototype belge pour une nouvelle filière
Et si le chanvre textile était la filière destinée à remplacer la betterave dans la plaine caennaise... Pour y arriver, les…
Le tracteur Massey Ferguson MF 6S.180 profite d'un 4 cylindres atteignant les 200 ch avec le boost
Massey Ferguson - Les tracteurs MF 6S et 7S succèdent aux MF 6700 S et 7700 S
Après les MF 5S, Massey Ferguson poursuit le renouvellement de sa gamme de tracteurs avec les 4 et 6 cylindres MF 6S et 7S, qui…
Florian Morel, éleveur dans les Côtes-d'Armor, a testé le tracteur Fendt 211 Vario pendant une semaine.
[ESSAI] Fendt 211 Vario « Un petit tracteur performant et suréquipé »
Florian Morel, éleveur à Plémet dans les Côtes-d’Armor, fait le bilan d’une semaine de travaux avec le tracteur Fendt 211 Vario…
Le tracteur Massey Ferguson MF 8S.285 affiche une puissance maxi de 285 ch, portée à 305 ch avec le boost.
Massey Ferguson - Plus de puissance et la variation continue pour les tracteurs MF 8S
La gamme de tracteurs MF 8S de Massey Ferguson s’enrichit de deux modèles plus puissants et accède à la transmission à variation…
Publicité