Aller au contenu principal
Font Size

Case IH
Réglages automatisés sur les Axial-Flow

La nouvelle gamme de moissonneuses-batteuses à gros rotor Axial-Flow bénéficie désormais d’automatismes optimisant les performances de la machine.

En apparence, peu de changements sur la nouvelle gamme de moissonneuses-batteuses à gros rotor Axial-Flow 250, par rapport à la génération précédente. Pourtant, de nouveaux équipements intègrent ces trois modèles pour leur faire gagner en performances.

Case IH Axial 250 Réussir machinisme

A l’avant, le convoyeur a été renforcé, avec un rouleau avant plus résistant et de nouvelles chaînes et barrettes capables d’avaler de gros volumes. Case IH propose trois modèles de convoyeurs, caractérisés principalement par leur capacité de levage : 4,5, 5,2 et désormais 6,1 tonnes pour les outils frontaux les plus lourds. Sur cette dernière version, l’entraînement a été renforcé, avec un nouveau boîtier de transfert animant le rouleau éjecteur de pierres et la barre de coupe. Il peut développer plus de 150 chevaux de puissance.

Auparavant mécanique, le réglage de l’inclinaison de la tête de récolte (11,9° de course) est hydraulique en option, pilotée depuis la cabine. Dès le branchement de l’outil, la moissonneuse-batteuse le reconnait et instaure le réglage d’inclinaison pré-installé d’usine. Ce réglage est modifiable par l’opérateur en cabine : cette modification restera enregistrée pour une utilisation future du même outil.

Du côté de la transmission, la cylindrée a été revue à la hausse (145 cm3 au lieu de 125), afin que l’avancement ne soit plus un frein au débit de chantier dans les pentes fortes. La cylindrée est encore plus importante sur les modèles à chenilles. L’opérateur bénéficie de deux gammes (0 à 18 km/h et 0 à 25 km/h), au sein desquelles il peut sélectionner deux vitesses se changeant en cabine sans nécessité de s’arrêter. Le blocage de différentiel s’actionne électriquement depuis la cabine. Les freins sont maintenant immergés, avec refroidissement par bain d’huile.

Case IH Axial 250 Réussir machinisme

Au niveau du rotor, signalons la possibilité de régler électriquement (mécanique auparavant) la position des cornières de transport, pour passer progressivement de 5 à 7 (et inversement) le nombre de tours réalisé par la récolte sur toute la longueur du rotor. Ce pilotage électrique constitue un des réglages exploités par le système d’automatisation des réglages AFS Harvest Command, proposé en option pour un tarif de 17 000 euros.

Cet automatisme s’appuie sur 16 capteurs, dont une nouvelle caméra au niveau de l’élévateur à grain, analysant dans les spectres visible, ultraviolet et infra-rouge, la propreté (ôtons, verts) et le taux de casse dans le grain. Il interagit avec sept paramètres pour optimiser les réglages selon trois priorités : le débit de chantier, la meilleure qualité de grain et le taux de perte en sortie. Le chauffeur peut sélectionner quatre stratégies différentes : le débit constant (en tonnes récoltées par heure), pour s’adapter au mieux à la logistique de transport derrière la moiss-batt. La performance, avec une vitesse d’avancement maximale, tout en ne dépassant pas certains seuils concernant les impuretés et le nombre de grains cassés ou perdus en sortie de grille. La charge maximale, pour abattre le plus d’hectares à l’approche d’une météo menaçante, toujours en minimisant les impuretés et le nombre de grains cassés ou perdus. Enfin, la dernière stratégie s’applique notamment aux semenciers, en priorisant la propreté et l’intégrité du grain.

Case IH Axial 250 Réussir machinisme
Les nouveaux capteurs des pressions au niveau des grilles

Ajoutons que ces nouvelles Axial bénéficient désormais d’une pré-grille réglable depuis la cabine, ainsi que de quatre capteurs de pression au niveau des grilles qui pilotent les vents et l’ouverture des grilles. Ceci se montre utile lorsque la moissonneuse-batteuse évolue dans des pentes importantes, mais aussi lorsque le flux de matière baisse (arrêt soudain dans la parcelle, bout de champ) : les vents baissent et les grilles se ferment pour éviter les pertes aux grilles.

Les plus lus

En position frontale et sans carter de protection autour des lamiers, l'ensemble Seco Duplex offre un très bonne visibilité sur la zone de fauche. © L. Annic
La faucheuse à sections remise au goût du jour
Avec sa faucheuse frontale à doubles sections Seco Duplex de 10,50 mètres de large, Lionel Annic, éleveur dans le Morbihan,…
Moissonneuse-batteuse John Deere X9 Réussir Machinisme
John Deere - On connaît la puissance de la nouvelle moissonneuse-batteuse X9
Sept mois après son lancement à Agritechnica, qui nous a laissé un peu sur notre faim, John Deere en dévoile un peu plus.
Faneuse Pöttinger HIT 16.18T Réussir machinisme
[VIDEO] - Pöttinger - Une faneuse de 17 mètres
Le constructeur autrichien Pöttinger étoffe par le haut son offre en faneuses avec un modèle de 17 mètres de large.
Innovagri 2020 Annulé Réussir machinisme
[COVID-19] - Le préfet du Loiret n'autorise pas la tenue d'Innov-Agri 2020 !
La recrudescence de cas de coronavirus dans le département est la raison invoquée par le préfet du Loiret pour annuler la tenue…
Ensileuse Krone et concession Vivagri
Krone confie le SAV des ensileuses à Vivagri pour le Calvados, la Manche et l’Orne
C’est officiel, le service après-vente des ensileuses Krone sera désormais assuré par le concessionnaire Case IH Vivagri dans le…
John Deere – Les tracteurs 7R se rapprochent des 400 chevaux
Lancée à l’automne dernier, la série 7R de John Deere accueille un nouveau modèle affichant une puissance maxi boostée de 388…
Publicité