Aller au contenu principal

Quand l’outil pilote le tracteur

Au fur et à mesure de son développement, la norme Isobus intègre de nouvelles fonctionnalités. À l’origine, l’Isobus permet une communication unidirectionnelle du tracteur vers l’outil, mais avec l’arrivée de la fonctionnalité TIM (Tractor Implement Management), la communication devient bidirectionnelle. Concrètement, l’outil peut piloter certaines fonctions du tracteur de manière à optimiser son propre fonctionnement. Cette fonctionnalité très avancée de l’Isobus se traduit chez les tractoristes par le niveau Isobus Classe 3. Du côté des constructeurs d’outils, la certification TIM n’en est qu’à ses débuts. Certains d’entre eux se sont engagés rapidement avec les tractoristes pour fournir des solutions compatibles. Mais le développement de l’Isobus Classe 3 devrait s’accélérer avec la certification de la fonctionnalité TIM par l’AEF. De nouvelles avancées seront présentées par l’AEF à l’occasion du salon Agritechnica en novembre prochain.

Des compatibilités conditionnées par des tests de sécurité

Les premières applications existent pourtant depuis quelques années. Dès 2010, John Deere présentait son dispositif Baler Automation permettant à une presse à balles rondes de piloter l’avancement du tracteur et les fonctions hydrauliques. La marque américaine a ensuite décliné cet automatisme sur ses semoirs monograines. Mais les contraintes de sécurité ont pour l’instant limité la compatibilité à des attelages de même marque ou à un accord entre tractoriste et constructeur d’outils. Ceux-ci réalisent des tests avant de libérer les fonctionnalités de sécurité sur le tracteur. John Deere reste le tractoriste le plus avancé avec sa fonction TIA (Tractor Implement Automation) dont il garantit le fonctionnement pour ses tracteurs Isobus Ready (6R (6 cylindres), 7R, 8R, 9R) sans surcoût, avec des outils de plusieurs constructeurs : Grimme, Krone, Joskin, Samson, Fliegl et Horsch.

Ce pilotage de certaines fonctions du tracteur par l’outil permet d’optimiser le fonctionnement de ce dernier, tout en réduisant la fatigue du chauffeur. Il assure également à un salarié, peu expérimenté, qualité de travail et débit de chantier.

NH

Plébiscité pour les travaux de plantation

« L’application la plus demandée pour l’Isobus Classe 3 est le guidage du tracteur par l’outil lors de la plantation de pommes de terre sur butte, indique Nicolas Morel, chef produit tracteur chez New Holland. Nous avons un accord avec Grimme pour valider le fonctionnement de l’automatisme. » New Holland propose par ailleurs l’Isobus Classe 3 pour ses presses à balles rondes ou carrées avec l’option IntelliCruise. « Le principal avantage est la variation de la vitesse, afin de mieux alimenter la presse, d’où une optimisation du débit de chantier et une meilleure régularité de la densité. Pour les presses à balles rondes, l’automatisme gère également l’arrêt du tracteur pour le liage. Reste que la demande est encore faible au pressage, l’avantage procuré par l’automatisme étant moins visible qu’à la plantation », complète le spécialiste.

Autres applications pour lesquelles John Deere valorise l’Isobus Classe 3, le pilotage du tracteur par une tonne à lisier équipée du capteur Manure Sensing. Le dispositif gère la vitesse du tracteur, afin d’apporter la dose fertilisante définie au préalable. Dans le cas de Machine Sync, c’est la moissonneuse-batteuse qui pilote la trajectoire et la vitesse du tracteur lors des phases de vidange de la trémie.

LQ8917797C__RGC316_MATE_ISOBUS__03.jpg

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Fendt figure parmi les pionniers de la CVT.
Transmissions à variation continue - Qui fournit qui ?
Présentes depuis plus de deux décennies sur les tracteurs, les transmissions à variation continue se sont largement démocratisées…
Claas propose un modèle 6 secoueurs équipé d’un moteur de 507 chevaux avec la Lexion 6900.
Moissonneuses-batteuses - Secoueurs ou rotors - Comment choisir ?
Entre une grosse machine à secoueurs et une moissonneuse-batteuse non-conventionnelle de début de gamme, il est naturel d’hésiter…
Compter entre 300 et 400 ch pour emmener le scalpeur Franquet CultiScalp de 12 m
Franquet - Le Cultiscalp prend de l’envergure
Franquet étoffe son offre en scalpeurs avec un modèle de 12 m.
Broyeur de bois automoteur Diamant 2000
Albach – Performances boostées sur le broyeur de bois automoteur Diamant 2000
Reconnu pour sa capacité à dévorer les troncs entiers des essences les plus dures et à produire des plaquettes de bonne qualité,…
Le pneu Michelin Evobib est spécialement conçu pour les tracteurs équipés d'un système de télégonflage.
Michelin - Le pneu Evobib en deux dimensions
Le pneumatique spécialement conçu pour les tracteurs équipés d’un système de télégonflage arrive dans une nouvelle version, avec…
Publicité