Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Essai tracteur Case IH Maxxum 145 ActiveDrive 8

Jean-Marie Toutain, éleveur à Lonlay-l’Abbaye, dans l’Orne, et son salarié David Couillard, donnent leurs impressions sur le Maxxum 145 ActiveDrive 8 resté une semaine sur leur exploitation.

La gamme Maxxum se compose de quatre modèles à moteur quatre cylindres développant une puissance nominale de 116 à 145 chevaux, ainsi que d’un six cylindres de 145 chevaux. Tous sont disponibles en trois finitions : standard, Multicontroller et CVX. Les deux Maxxum de 145 ch présentent le même empattement et la différence de poids entre les deux motorisations se limite à 130 kg. Ces tracteurs, fabriqués en Autriche, répondent à la norme antipollution phase IV (Tier 4f), grâce à un DOC et un SCR. Ils sont dépourvus de FAP et de vanne EGR. Leur moteur délivre systématiquement une puissance additionnelle (boost), qui s’élève à 15 ch sur le quatre cylindres du Maxxum 145 testé. L’offre en transmission comprend la variation continue CVXDrive et deux semi-powershift. L’ActiveDrive 4, intégrant quatre rapports sous charge et quatre gammes semi-robotisées, compte 16 vitesses avant et arrière (36/36 avec les rampantes). L’Active Drive 8 essayée, exclusive aux versions Multicontroller, est arrivée au catalogue mi-2017. Elle dispose de trois gammes robotisées et huit rapports sous charge, soit 24 vitesses avant et arrière (48/48 avec les rampantes). Cette transmission se caractérise par l’utilisation d’un double embrayage pour un passage des gammes sans interruption de couple. La seconde gamme se présente comme la plus appropriée pour les travaux au champ, car elle propulse le tracteur entre 1,6 et 18,1 km/h.

Les conditions du test

La prise en main a eu lieu mi-octobre 2018. Le Case IH a réalisé du transport d’ensilage d’herbe et de maïs fourrage avec une benne de 17 t et déchaumé avec un outil à dents de 3,50 m de large. Il a également été essayé avec un décompacteur de 3 m muni de 6 dents.

Les plus

Stabilité au transport

Puissance additionnelle

Commandes extérieures de relevage

Les moins

Commande d’accélérateur

Rétroviseur intérieur encombrant

Manipulation des radiateurs

Au travail « La puissance additionnelle est bien là »

_RMA_ART_PEM_CASEIH_MAXXUM_LEAD_01.JPG

La masse frontale de 1 000 kg suffit avec le déchaumeur de 3,5 m. Le pont avant suspendu garantit une parfaite tenue de route à vive allure et absorbe bien les ornières dans les bouts de champ. À 12 km/h sur les chaumes de maïs, la suspension de cabine et le siège haut de gamme jouent aussi sur le confort. Le bon rayon de braquage et la fonction réduisant le nombre de tours de volant facilitent les demi-tours. Le moteur est impressionnant par sa réactivité. Grâce à la puissance additionnelle, il reprend automatiquement des watts dès que son taux de charge augmente. La transmission propose un mode assurant le passage automatique des rapports powershift en fonction du niveau de sollicitation, mais, estimant qu’elle régule trop, je préfère gérer manuellement. Peut-être ai-je mal paramétré le pourcentage de chute du régime moteur déclenchant le changement de vitesse.

Avec le décompacteur piqué à 30 cm, le tracteur se balade sur le sol bien ressuyé. Pour les demi-tours, la commande d’inverseur sur le levier Multicontroller permet de gérer la transmission et le relevage avec la main droite et de garder la main gauche sur le volant. J’apprécie particulièrement la précision des boutons extérieurs de relevage arrière qui m’a permis de décrocher et d’atteler les outils en toute sécurité.

Lors du bennage au tas d’ensilage, le Maxxum ne bouge pas. Il se révèle très stable sur la route avec la remorque pleine. Il grimpe bien les côtes grâce à la surpuissance, mais manque de frein moteur en descente. Je serais curieux de voir l’effet du frein sur échappement optionnel. Dans les carrefours, la gestion des arrêts et des redémarrages à la pédale est très agréable. L’éclairage à leds est puissant et donne l’impression de voir comme en plein jour. De plus, la possibilité de basculer les feux de croisement de la calandre sur les phares des montants de la cabine est certainement très intéressante pour circuler avec un outil frontal.

En cabine « L’accoudoir est très complet »

_RMA_ART_PEM_CASEIH_MAXXUM_SP2_01.JPG

La cabine réserve un accueil luxueux avec ses sièges chauffeur et passager en cuir. Spacieuse, elle embarque aisément deux personnes. Les quatre montants plutôt discrets et les deux grandes portes entièrement vitrées dégagent parfaitement la visibilité. Dommage que le rétroviseur intérieur se trouve en plein dans le champ de vision. Le large pare-soleil est efficace et un rideau occulte le petit toit ouvrant vitré. Celui-ci est sûrement appréciable pour empiler des balles avec un chargeur frontal. L’appui-tête coulissant vers la gauche permet de mieux voir le relevage arrière. Côté rangement, un porte-gobelet et de multiples espaces sont prévus, dont un vide-poche sur la console centrale. Le dossier du siège passager se rabat pour créer une tablette.

Le joystick Multicontroller, bien positionné, loge les boutons d’inverseur, de passage des vitesses sous charge, du relevage et d’un des distributeurs (au choix). Il est fixé sur le levier d’accélérateur solidaire de l’accoudoir multifonction. Ce dernier rassemble les commandes du relevage, de la transmission et des distributeurs hydrauliques, ainsi que différents potentiomètres de réglage. Il dispose d’un schéma de tracteur facilitant l’identification des différentes familles de fonctions, qui sont en plus repérées par des codes couleurs. Les distributeurs s’actionnent, au choix, du bout des doigts avec des interrupteurs fingertip, ou depuis un petit levier en croix. Seules quelques fonctionnalités restent sur l’aile droite, comme le sélecteur des régimes de prise de force (540, 540 Eco et 1000 tr/min), qui reste mécanique.

En l’absence de tableau de bord sur la console centrale, les différents afficheurs se superposent sur le montant avant droit. La navigation est très aisée dans ces ordinateurs de bord. La température du moteur, le niveau de carburant et le sens de marche sélectionné sont indiqués en partie haute. En dessous, un premier écran marque le régime moteur, les rapports engagés, l’allure… Un second écran donne la pression d’huile, le taux de charge du moteur, la consommation instantanée, le nombre d’hectares travaillés… et s’utilise pour la gestion des séquences de bout de champ.

Entretien « Les filtres cachés par des carters amovibles »

_RMA_ART_PEM_CASEIH_MAXXUM_SP3.JPG

Le capot bascule à la verticale pour dégager le moteur. Pour changer les filtres à huile (à droite) et à carburant (à gauche), il faut déposer de chaque côté un carter en tôle retenu par des vis quart de tour. La jauge à huile, située à droite, est intégrée au bouchon de remplissage. Le filtre à air, placé au-dessus du moteur, s’atteint facilement depuis le sol. Il demande de braquer les roues ou de se glisser entre la cabine et le pneu avant gauche. Heureusement que le garde-boue pivote ! Pour nettoyer les radiateurs, le condenseur de climatisation doit être coulissé vers le haut, avant de pivoter. Un carter est encore à retirer pour souffler entre les radiateurs. Les filtres de cabine, situés sous le toit, sont, eux, faciles à atteindre depuis les marchepieds.

Fiche technique Case IH Maxxum 145 ActiveDrive 8

 

Moteur

• Puissance maxi (ISO TR14396) sans/avec boost : 155/175 ch à 1850 tr/min

• Couple maxi (sans/avec boost) : 605/700 Nm à 1 500 tr/min

• Cylindrée : 4 500 cm3

• Norme et système de dépollution : Tier 4f avec DOC & SCR

• Capacité d’huile du moteur : 10 l

• Intervalle de vidange : 600 h

Transmission

• Type : semi-powershift à 8 rapports sous charge

• Nombre de gammes : 3 robotisées

• Régime moteur à 40 km/h : 1 680 tr/min

• Régimes de prise de force et régimes moteur correspondants : 540/540 Eco/1 000 à 1 969/1 546/1 893 tr/min ou 540 Eco/1 000/1 000 Eco à 1 592/1 893/1 621 tr/min

Circuit hydraulique

• Type : pompe à cylindrée variable

• Débit, pression : 134 l/min, 210 bars

• Volume d’huile hydraulique exportable : 38 l

• Nombre de distributeurs : maxi 4 ar et 3 av

Relevage

• Capacité aux rotules sur toute la course : 7 864 kg

Dimensions

• Capacité du réservoir (GNR/AdBlue) : 210 l (250 en option)/ 39,5 l

• Hauteur hors tout (cabine suspendue) : 2,85 m (toit standard) ou 2,83 m (toit surbaissé)

• Empattement : 2,68 m

• Poids à vide : 6 160 kg

• Rayon de braquage : 4,60 m

• Monte pneumatique du modèle essayé : 540/65 R28 et 650/65 R38

Budget (au 01/02/2019)

Prix catalogue (de base/avec les options) : 112 632/149 043 € HT

149 043 € HT avec options : pont avant et cabine suspendus, automatismes transmission, 4 distributeurs électrohydrauliques, relevage avant, siège cuir Maximo Evolution, pneus Michelin

Les plus lus

Vignette
« De réelles économies avec la coupe à tapis »
La Cuma de l’Escut a investi l’an dernier dans une coupe flexible à tapis, dite Draper. Après 600 hectares récoltés, les…
Vignette
Trouver la machine adaptée à vos besoins
Le marché des épampreuses regorge de solutions techniques toutes plus diverses. Entre fils et lanières, le choix se fait sur le…
Vignette
« Notre autochargeuse transporte tous les fourrages »
La remorque autochargeuse du Gaec de la Fontaine à Locmalo (Morbihan) est exploitée dix mois de l’année à l’affouragement. Elle…
Vignette
Un caisson ravitailleur pour les granulés
Vigneron à Crézancy-en-Sancerre dans le Cher, Nicolas Millet a conçu un caisson pour charger son épandeur d’amendements…
Vignette
154 faucheuses conditionneuses portées & 74 faucheuses conditionneuses frontales
Les gammes de faucheuses conditionneuses portées accueillent de plus en plus de modèles doubles destinés aux combinaisons de…
Vignette
L’agent Michel Perrard repris par Adrien et Maxime Jouenne
Les nouveaux propriétaires des Ets Michel Perrard (Manche) souhaitent pérenniser la relation de proximité entretenue avec les…
Publicité