Aller au contenu principal

Les ventes de matériels progressent malgré la hausse des prix

Le marché français des agroéquipements affiche une croissance à deux chiffres sur 2021. Les hausses de prix successives n’ont pour l’instant pas entamé la motivation d’achat des agriculteurs. Les constructeurs s’organisent pour faire face à l’inflation des matières premières et à la pénurie des composants. Les délais de livraison s’allongent.

Evolution du marché français des agroéquipements de 2010 à 2011
© Axema

L’Union des industriels de l’agroéquipement Axema se félicite du dynamisme des ventes de matériels agricoles depuis le début de l’année 2021, prévoyant un marché en hausse de 8 à 11 % par rapport à l’année 2020. Il atteindrait ainsi un chiffre record à plus de 6,5 milliards d’euros. Cette croissance profite à toutes les catégories de matériels, mais surtout aux tracteurs, chargeurs télescopiques, pulvérisateurs et semoirs. Les immatriculations de tracteurs standards et spécialisés, en hausse de 8 et 12 %, atteignent leur meilleur niveau depuis 2013.

La forte augmentation du prix des machines, de 5 à 10 % en moyenne, n’a donc pour l’instant pas eu d’effet sur les investissements des agriculteurs, qui profitent des cours élevés des céréales et des aides liées aux différentes enveloppes du plan de relance.

La France n’est pas le seul pays à voir ses ventes s’envoler. En témoigne le très bon niveau des exportations françaises d’agroéquipements, qui affichent une progression de 10 % par rapport à 2019, 2020 n’étant pas représentative du fait de l’impact de la crise Covid.

Ce bilan très positif ne doit pas occulter les difficultés auxquelles font face les constructeurs, durement impactés par la hausse du prix des matières premières (+ 50 % en moyenne) et la pénurie des composants. « Les industriels ne répercutent pas la totalité de la hausse des prix des matières premières sur le prix de vente des matériels. L’impact sur les marges est pour l’instant compensé par l’effet volume », avertit Frédéric Martin, Président d’Axema. Les usines ne pouvant pas tourner à plein régime, les délais de livraison s’allongent de 2 à 5 mois.

La conjoncture très volatile rend les prévisions très incertaines. Les carnets de commandes pleins devraient avoir une répercussion positive jusqu’en milieu d’année prochaine. Axema prévoit en revanche un ralentissement sur le second semestre, pour aboutir à un marché stable, voire en légère hausse sur l’année 2022.

Les plus lus

Le tracteur John Deere 6R 185 développe jusqu'à 234 chevaux avec la puissance additionnelle IPM.
John Deere - Les tracteurs de la série 6R perdent leur tableau de bord
John Deere vient de dévoiler sa dernière génération de tracteurs de la série 6R. Ces nouveaux modèles profitent d’un…
Stéphane Danion utilise deux robots de paillage Wasserbauer, l’un dédié aux aires de couchage des génisses et l’autre intervenant principalement au-dessus des logettes.
« Les deux robots pailleurs nous font gagner du temps et de la paille »
Chez Stéphane Danion, toutes les principales tâches de l’élevage laitier sont désormais automatisées : traite, alimentation,…
Case IH a dévoilé trois gammes de chargeurs frontaux, baptisées A, U et T, pour les tracteurs Farmall C, Luxxum, Vestrum, Maxxum et Puma.
Case IH équipe ses tracteurs de chargeurs frontaux français
Case IH dévoile une nouvelle offre de chargeurs frontaux qui n'est pas sans rappeler celle du constructeur français MX. 
Éric et Alex Hontang ont participé pendant deux ans à la mise au point du système de paillage automatisé Sentinel de Dussau distribution.
« Jusqu’à six heures gagnées par semaine avec le paillage automatisé »
Éleveurs de bovins viande dans les Landes, Éric et Alex Hontang participent depuis deux ans au développement du système de…
Compact, maniable et stable, le chargeur télescopique dispose d'une bonne portée horizontale et verticale.
Quels outils pour la manutention du grain ?
Lorsque l’on stocke son grain à la ferme, il est important d’avoir des outils adaptés à la manutention de céréales.
Le tracteur Massey Ferguson MF 8S.265 offre une puissance maxi de 285 ch avec le boost
[Essai] Massey Ferguson MF 8S.265 « Un tracteur polyvalent, doté d’une cabine exceptionnelle »
Stéphane Prochasson, céréalier à Pannes dans le Loiret, a pu découvrir pendant une semaine le tracteur Massey Ferguson MF 8S.265…
Publicité