Aller au contenu principal

Les affichages numériques omniprésents en cabine

Terminal tactile en bout d’accoudoir, tableau de bord, terminaux secondaires… les affichages numériques permettent de s’adapter aux besoins des utilisateurs.

La démocratisation de la norme isobus conduit à la réduction progressive du nombre de boîtiers de commande en cabine. En parallèle, les constructeurs ont fait progresser la taille, la facilité d’utilisation et la personnalisation de leurs terminaux multifonctions, souvent implantés en bout d’accoudoir. L’utilisateur peut ainsi à la fois régler les paramètres de son tracteur et piloter l’outil attelé, depuis le même écran. Les dernières générations de terminaux profitent de dalles tactiles « multi-touch » offrant une navigation similaire à celle d’une tablette. Ces nouveaux écrans bénéficient d’une meilleure qualité d’affichage, quelles que soient les conditions de luminosité. Leur taille est variable selon les constructeurs, les plus récents atteignant désormais les 12 pouces. Bien qu’elles donnent accès à de nombreuses configurations d’affichage, ces consoles peuvent toutefois montrer leurs limites, lorsqu’il faut piloter deux outils isobus avec de la création de tâches, de la modulation de dose, en plus de l’autoguidage, tout en affichant les images d’une ou plusieurs caméras. Le développement de la télémétrie ajoute également d’autres paramètres à visualiser.

Un deuxième écran à moindre coût

L’adoption d’un second terminal peut alors se justifier. Sur les tracteurs de dernière génération comme les 7R et 8R chez John Deere, les New Holland T8 Genesis, les Case IH Magnum, ou encore les Fendt 300 et 700 Vario avec cabine Fendt One, l’intelligence (processeur et mémoire) n’est plus implantée dans le terminal, mais directement dans le tracteur. Au passage, les puissances de calcul et les espaces de stockage progressent de manière à offrir davantage de réactivité. Cette architecture permet d’opter pour un deuxième terminal identique à moindre coût. À titre d’exemple, un second moniteur sur un tracteur John Deere 7R ou 8R est facturé 1 500 euros, alors qu’une console indépendante 4640 s’affiche à 4 500 euros. Dans la récente cabine Fendt One, l’utilisateur peut disposer de deux terminaux de 12 pouces, affichant à eux deux, une quinzaine de vues d’écran. Ces tracteurs Fendt disposent par ailleurs d’un tableau de bord entièrement numérique doté d’un écran de 9 pouces non tactile. Offrant différentes configurations d’affichage, le tableau de bord numérique est aussi adopté par New Holland sur les T8. Celui-ci permet, entre autres, d’afficher les images d’une caméra frontale.

Des tableaux de bord digitaux

Du côté des marques adeptes du tableau de bord déporté sur le montant droit de la cabine, Case IH a aussi doté son Magnum d’un écran TFT, tout comme John Deere sur les 7R et 8R. Le constructeur américain décline ce même tableau de bord digital sur de plus petits tracteurs comme les 5R et récents 6M. Ces modèles d’élevage, qui sont plus rarement équipés de terminaux isobus, accèdent ainsi à une zone d’affichage plus évoluée qu’un simple petit écran intégré au tableau de bord. John Deere prévoit de proposer une configuration d’affichage simplifiée du système de guidage sur ce tableau de bord dans les 5R. Précurseur dans le domaine, Lindner vient de présenter une nouvelle génération de son tableau de bord à grand écran, désormais tactile. Même si encore de nombreuses marques n’ont pas basculé vers le 100 % numérique, la tendance est à l’augmentation de la taille des afficheurs. Les récents Deutz-Fahr intègrent ainsi à leur tableau de bord, un large écran couleur donnant accès à de nombreuses fonctions. En complément du petit écran central CIS de ses tracteurs Arion et Axion,  Claas propose le boîtier CIS+ à affichage couleur, intégré dans le montant droit de la cabine. Dernière solution plus radicale et futuriste, le dispositif d'affichage tête haute SmartGlass sera commercialisé l’an prochain par Valtra. Celui-ci permet de visualiser, directement sur le pare-brise du tracteur, les informations issues du tableau de bord ou du terminal. Le chauffeur peut choisir les paramètres qu'il souhaite afficher devant lui, depuis le terminal Smart Touch.

 

Radio, phares et climatisation ajustés dans le terminal

Réussir machinisme Affichage_Cabine_tracteur Fendt Commandes radio Clim

Afin de pousser jusqu’au bout la logique de regroupement des commandes et des affichages, plusieurs marques ont intégré les réglages de la climatisation, de la radio et de l’éclairage, à leur terminal, des accès rapides et simplifiés par boutons ou molettes subsistant sur l’accoudoir multifonction. L’utilisateur peut ainsi personnaliser ses réglages dans le terminal tout en pilotant rapidement l’arrêt et la mise en route de ces fonctions de base.

Réussir machinisme Affichage_Cabine_tracteur John Deere Commandes radio tactile

À noter le retour en arrière de John Deere sur les derniers 7R et 8R qui, contrairement à ceux de la génération précédente équipés d’une radio intégrée au terminal, adoptent une radio déportée à écran tactile 6,5 pouces compatible Apple CarPlay, permettant d’utiliser certaines applis d’un iPhone (GPS, musique, messagerie, assistant vocal). Des commandes subsistent toutefois sur l’accoudoir multifonction.

Les plus lus

Claas Xerion 5000 Trac VC sur le circuit allemand de Nürburgring
[Vidéo] - Un Claas Xerion 5000 flashé sur le mythique circuit de Nürburgring
Le magazine allemand auto motor und sport a testé un Claas Xerion 5000 Trac VC sur le mythique circuit allemand de Nürburgring.
Kuhn Aura Réussir machinisme FB
[VIDÉO] Kuhn - Une mélangeuse automotrice autonome
Avec son automoteur Aura, Kuhn automatise l’ensemble des étapes de l’alimentation, du désilage à la distribution, tout en…
sima_annule_FB.jpg
[Covid-19] - Le Sima 2021 malheureusement annulé
Le Sima est malheureusement victime à son tour de la crise sanitaire liée à la Covid-19. La prochaine édition, qui était…
JOHN_DEERE_6120M_FB
[ESSAI/VIDEO] - John Deere 6120M Premium - « Un milieu de gamme richement doté »
Éleveur à Saint-Germain-de-Montgommery, dans le Calvados, Sébastien Gautard a essayé durant une semaine le tracteur John Deere…
Valtra Série G tracteur Réussir machinisme
[VIDEO] - Valtra lance la série G
La nouvelle gamme de tracteurs de la série G s'inscrit entre la série A et la série N. Petit point sur cette nouvelle offre.
Vincent Reucheron délègue à l'ETA, depuis 26 ans, le transport de l'ensilage du maïs et le tassage du silo.
« Je délègue le transport et le tassage de l’ensilage à l’ETA pour limiter mes charges de mécanisation »
Chez Vincent Reucheron, le parc matériel est réduit au minimum. L’éleveur laitier préfère faire appel à l’ETA pour l’ensilage…
Publicité