Aller au contenu principal

Machinisme : Actualité sur le matériel agricole : tracteur, moissonneuse-batteuse, ensileuse, travail du sol, charrue, semoir

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le pont suspendu des Frutteto apporte confort et sécurité

Les Frutteto ActiveDrive (à gauche) gagnent jusqu'à 18 % en rayon de braquage.
© L.Vimond

Nous avons pu prendre en main le nouveau Same Frutteto ActiveDrive et son nouveau pont suspendu, inédit sur un tracteur spécialisé.

Le nouveau pont avant Active Drive équipant les Same Frutteto haut de gamme a été lancé lors du salon allemand Agritechnica en novembre dernier, puis au Sitevi en France, ce qui lui a valu d’être élu "tracteur de l’année 2016". Le tractoriste a tenu à différencier esthétiquement les Frutteto Active Drive des Frutteto standard par une calandre avec des optiques couleur alu.

Ce nouveau pont avant se caractérise par une suspension indépendante des deux bras, par un contrôle électronique de l’amortissement, mais également par un contrôle de la traction. Tout ce système s’appuie sur une batterie d’équipements autour du pont. Les deux vérins de suspension disposent de capteurs de course, de façon à ce que la suspension soit active quelle que soit la charge appliquée sur l’avant du tracteur. Ils se combinent à un bloc hydraulique de contrôle doté de boules d’azote pour la suspension. À cela s’ajoutent deux capteurs de raideur de vérin, deux capteurs de vitesse de roue, un capteur d’angle de braquage et un capteur de freinage. Le tout est contrôlé par une unité centrale électronique et activé par un commutateur en cabine.

Un braquage plus court

Chaque demi-pont avant se compose d’un triangle supérieur et d’un triangle inférieur, entre lesquels passe un arbre de transmission pour garantir la traction des quatre roues. Cette architecture à double triangulation agit comme un parallélogramme, ce qui assure la verticalité des roues avant et maintient ces dernières à distance du capot, contrairement à un pont avant monobloc suspendu, dont le haut de la roue passant un obstacle se rapproche du capot. Cela permet de régler plus courtes les butées de direction pour augmenter l’angle de braquage. Same annonce un rayon de braquage de 2,99 m sans les quatre roues motrices, contre 3,47 m pour un pont standard. Ces valeurs passent respectivement à 3,32 et 4,04 m avec le pont avant moteur enclenché. Les allers-retours dans les rangs de vigne confirment à l’essai le grain en termes de maniabilité.

 

Un meilleur suivi du sol

L’indépendance des suspensions des deux demi-ponts permet à une roue de passer un obstacle sans impacter le reste du tracteur, apportant un gain de confort, mais également de traction. De même, en cas de trou, la garde au sol reste constante. Il en ressort que les outils notamment, ceux montés sur l’avant du tracteur, sont peu impactés par les irrégularités du sol, générant un travail plus homogène.

Le tractoriste annonce une garde au sol équivalente entre le pont avant standard et le pont avant ActiveDrive. Si cela est vrai au niveau du point central du pont, la structure de l’ActiveDrive pénalise la garde au sol entre le centre de l’essieu et les roues.

Par ailleurs, Same avance que le pont ActiveDrive procure un centre de gravité plus bas qu’une suspension sur un pont monobloc. Si cette information n’a pu être vérifiée lors de l’essai, en l’absence de ce type de suspension, l’intégration de la suspension dans le pont, au lieu d’une suspension entre le pont et le châssis, laisse penser effectivement que le centre de gravité est plus bas.

 

Confort et sécurité sur la route

S’appuyant sur les capteurs de vitesse, d’angle de braquage et de freinage, le système de suspension s’adapte aux besoins notamment pour les trajets routiers. Ainsi, avec la vitesse et l’angle de braquage, la raideur du vérin de suspension à l’extérieur du virage augmente, luttant ainsi contre l’effet centrifuge. Cela représente un atout sécuritaire indéniable sur des tracteurs étroits. au volant, le pont Activedrive procure un bon compromis entre souplesse et fermeté, donnant une impression de confort et de sécurité. De même, la raideur des deux vérins s’accroît en fonction de l’intensité de freinage, apportant un bon compromis entre confort, pour ne pas finir la tête dans le pare-brise, et sécurité/stabilité.

 

Gestion de la traction

En parallèle de la suspension de pont, Same a introduit une nouvelle génération de blocage de différentiel du pont avant, baptisée DTC (pour Differential Traction Control). En bonnes conditions, le couple transmis au pont avant est réparti à 50 % sur chaque roue. En cas de perte d’adhérence sur une roue, comme il transmet le même couple de chaque côté, un différentiel classique va engendrer une perte de couple global sur le pont avant. Dans cette situation, le DTC va augmenter le couple transmis sur la roue avant non concernée par la perte d’adhérence, exploitant ainsi pleinement le couple transmis sur le pont avant.

 

Un Frutteto made in India

Afin de proposer l’offre la plus complète de tracteurs spécialisés, Same dévoile le Frutteto Natural, construits dans l’usine indienne de Ranipet. Ils complètent par le bas les Frutteto ActiveDrive (haut de gamme), Frutteto standard (milieu de gamme) et Frutteto Classic (entrée de gamme). Ils se composent de trois modèles à motorisation trois cylindres de 55, 62 et 72 ch et d’un quatre cylindres de 75 ch. Proposée uniquement en version arceau, cette gamme économique reçoit une transmission à inverseur mécanique et 8, 10 ou 15 (gamme rampante) rapports pour rouler jusqu’à 40 km/h. Les engagements du pont avant et de la prise de force (540 et 540 Eco) sont mécaniques, tout comme le blocage de différentiel. Affiché à une largeur hors tout de 1,33 à 1,65 m, le Frutteto affiche quelques prestations honorables, avec un relevage jusqu’à 3 t, un circuit hydraulique délivrant jusqu’à 42 l/min (+ 18 l/min pour les servitudes) et alimentant deux ou trois distributeurs.

Les plus lus

Vignette
Massey Ferguson – Les MF 3700 Alpine pour les terrains escarpés
La gamme Massey Ferguson MF 3700 Alpine, composée de trois tracteurs développant 75, 85 et 95 ch, s’adresse particulièrement aux…
Vignette
Fendt – Les 900 Vario motorisés par Man

Les 900 Vario de dernière génération reprennent le design des 1000 Vario et se déclinent en cinq modèles développant de…

Vignette
Horsch - Des herses étrilles de 6 à 15 mètres d’envergure
Horsch dévoile la herse étrille Cura ST intégrant un dispositif de réglage de la pression au sol des peignes.
Vignette
Forigo - Un plasti-semis de précision
En plasti-semis, l’Italien Forigo propose d’utiliser la graine et l’air pulsé pour percer la bâche et emblaver.
Vignette
Samo - Largeur de binage variable pilotée depuis la cabine
Samo propose le VarioChop qui permet d’ajuster la largeur de binage entre les rangs.
Vignette
Case IH - Coûts d’entretien réduits sur les Puma Stage V
Les tracteurs Puma 185, 200, 220 et 240 de Case IH adoptent une motorisation conforme à la norme antipollution Stage V et voient…
Publicité