Aller au contenu principal

Salon
La France à l’honneur au salon Agritechnica

Le salon allemand Agritechnica se tient en novembre 2019. La DLG, la société organisatrice, met tout en œuvre pour attirer un maximum de visiteurs français.

Le salon Agritechnica impressionne par ses chiffres : 2 800 exposants, 458 000 visiteurs et 23 halls représentant près de 40 hectares d’exposition. Cet événement professionnel organisé à Hanovre par la société allemande de l’agriculture, plus connue sous le nom de DLG, ne connaît pas une grande affluence de visiteurs français. Il cherche alors des solutions pour attirer davantage les professionnels de l’Hexagone. Ainsi, lors de l’édition 2019, le jeudi 14 novembre sera spécialement dédié à la France. Cette journée fera l’objet de voyages organisés et d’un accueil privilégié pour les tricolores. Le parler français sera de rigueur sur les stands pour écarter toutes appréhensions liées à la barrière de la langue. Le drapeau tricolore sera aussi à l’honneur pendant toute la durée du salon avec un pavillon dédié aux start-ups françaises. Cette représentation, à l’initiative de la structure Business France, mettra en avant la capacité d’innovation des start-up de l’Hexagone.

Un club pour les plus gros investisseurs

L’Agritechnica se présente comme le salon du business. Ses organisateurs prévoient de créer le club VIB (Very Important Buyers) qui sera composé des plus gros investisseurs et preneurs de décision. Environ 150 professionnels, dont des agriculteurs et entrepreneurs français, seront recommandés et sélectionnés pour profiter d’un accueil et d’un service privilégiés. La taille de l’exploitation et les montants investis seront les principaux critères d’entrées dans ce club fermé et seront relativisés par pays en fonction des caractéristiques des structures agricoles.

Enfin, le côté ludique s’invitera également au salon allemand avec un tournoi dédié au fameux jeu Farming Simulator.

 

Les dates et tarifs

Lieu : parc des expositions d’Hanovre,

10 et 11 novembre 2019 : journées exclusives réservées aux professionnels et aux grands investisseurs,

12 au 16 novembre : journées d’ouverture officielles,

Tarif journée exclusive (10 ou 11/11) : 81 euros,

Carte permanente : (12 au 16/11) : 71 euros,

Carte deux jours : (12 au 16/11) : 43 euros,

Carte journée : (12 au 16/11) : 29 euros,

Carte étudiants / séniors : 14 euros,

Enfants jusqu’à 12 ans : gratuit,

Vente en ligne à tarif préférentiel à compter de juillet 2019.

www.agritechnica.com

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
Charles Crapard, agriculteur à Villiers-Saint-Georges : « L'écimeuse est une solution pour lutter contre les adventices résistantes. »
[VIDEO] « J’écime mes céréales avec un microtracteur »
Charles Crapard écime ses céréales à l’aide d’un tracteur de 36 chevaux et d’une écimeuse Bouillé Concept de 12 mètres.
Plusieurs sites d'Agco dans le Monde ont été concernés par cette cyber-attaque.
Agco - Après trois jours d'arrêt, l'usine de Beauvais, victime d'une cyber-attaque, redémarre.
Des sites de production d'Agco ont été victimes d'une cyber-attaque, dont ceux de Beauvais. Ces derniers ont redémarré mardi 10…
Guerre en Ukraine - Quand la télématique permet de neutraliser les machines agricoles volées par les Russes
Le contrôle à distance des engins agricoles par la télématique est devenu une arme de défense pour un concessionnaire Ukrainien…
Le filtre à particules (FAP) et le catalyseur SCR, équipant la plupart des moteurs récents, sont très fiables à condition de prendre quelques précautions.
Les conseils pour bien faire vieillir les FAP et SCR
Les dispositifs de dépollution (catalyseur SCR et filtres à particules) montés sur l’échappement des moteurs se généralisent sur…
Les remorques autochargeuses Claas Cargos cesseront d'être produites à la fin de l'année.
Claas arrête la production des remorques autochargeuses Cargos
Claas annonce la fin de la production des remorques autochargeuses Cargos. Explications. 
Publicité