Aller au contenu principal

Eco-Mulch : Un épandeur d’engrais à rampe

© M. Portier

L’épandeur d’engrais à transport pneumatique Précis-18 prend la relève des anciens DP12. Afin de résister à la corrosion, la trémie, les doseurs et la rampe sont construits en inox. La rampe à 6 tronçons est alimentée par 6 doseurs à entraînement électrique, équipés d’un DPA par GPS. Le transport de l’engrais est assuré par une double turbine à entraînement hydraulique. Réalisée manuellement, la coupure de tronçons pourra être gérée par GPS dans l’avenir. Le repliage à la verticale de la rampe limite la largeur à 2,50 m au transport.

Trémie : 2 200 l

Rampe : 18 m

Débit maxi : 6 t/h et 400 kg/ha à 10-12 km/h

www.eco-mulch.com

Les plus lus

Claas Xerion 5000 Trac VC sur le circuit allemand de Nürburgring
[Vidéo] - Un Claas Xerion 5000 flashé sur le mythique circuit de Nürburgring
Le magazine allemand auto motor und sport a testé un Claas Xerion 5000 Trac VC sur le mythique circuit allemand de Nürburgring.
Kuhn Aura Réussir machinisme FB
[VIDÉO] Kuhn - Une mélangeuse automotrice autonome
Avec son automoteur Aura, Kuhn automatise l’ensemble des étapes de l’alimentation, du désilage à la distribution, tout en…
sima_annule_FB.jpg
[Covid-19] - Le Sima 2021 malheureusement annulé
Le Sima est malheureusement victime à son tour de la crise sanitaire liée à la Covid-19. La prochaine édition, qui était…
JOHN_DEERE_6120M_FB
[ESSAI/VIDEO] - John Deere 6120M Premium - « Un milieu de gamme richement doté »
Éleveur à Saint-Germain-de-Montgommery, dans le Calvados, Sébastien Gautard a essayé durant une semaine le tracteur John Deere…
Valtra Série G tracteur Réussir machinisme
[VIDEO] - Valtra lance la série G
La nouvelle gamme de tracteurs de la série G s'inscrit entre la série A et la série N. Petit point sur cette nouvelle offre.
Vincent Reucheron délègue à l'ETA, depuis 26 ans, le transport de l'ensilage du maïs et le tassage du silo.
« Je délègue le transport et le tassage de l’ensilage à l’ETA pour limiter mes charges de mécanisation »
Chez Vincent Reucheron, le parc matériel est réduit au minimum. L’éleveur laitier préfère faire appel à l’ETA pour l’ensilage…
Publicité