Aller au contenu principal

[VIDEO] - Deutz-Fahr – Une transmission à variation continue à haut rendement sur le 8280 TTV

La série 8 de Deutz-Fahr, composée jusqu’à présent d’un seul tracteur développant 287 ch, inaugure un ensemble transmission et pont arrière développé et fabriqué en interne par le groupe SDF.

Deutz-Fahr a récemment dévoilé le 8280 TTV, le premier tracteur de la série 8 développée pour combler le vide entre les séries 7 et 9. Ce modèle léger et puissant affiche de bonnes capacités de charge avec un PTAC de 16 tonnes, une force de relevage de 11 000 kg à l’arrière et de 5 450 kg à l’avant. Il partage sa cabine avec les tracteurs des séries 6, 7 et 9. Son environnement de conduite en diffère légèrement avec l’adoption d’un sélecteur de prise de force redessiné, l’ajout de deux bouches d’aération sur la console centrale, l’intégration à bord du coupe-batterie et la gestion de l’autoradio via le terminal de contrôle. Ce nouveau Deutz-Fahr reprend la base du moteur de 6,1 litres équipant les séries 6 et 7. Ce six cylindres Deutz TTCD 6.1, conforme à la norme antipollution Stage V, se distingue par l’utilisation de deux turbos et par sa pression d’injection portée à 2 000 bars (1 600 bars sur les séries 6). Il développe 287 chevaux et affiche, grâce au biturbo, de longues plages de puissance et de couple constants, permettant notamment au tracteur de circuler au régime de 1 220 tr/min à 40 km/h, 1 525 tr/min à 50 km/h et 1 830 tr/min à 60 km/h.

 

Une transmission et un pont arrière signés SDF

Pont arrière et transmission du Deutz-Fahr 8280 TTV

La grande différence du 8280 TTV avec les autres tracteurs de forte puissance de la marque concerne la transmission et le pont arrière. Ces éléments entièrement nouveaux ont été développés par le groupe SDF à qui appartient Deutz-Fahr, alors que les séries 7 et 9 reçoivent des composants ZF. Assemblée dans l’usine allemande de Lauingen, la transmission à variation continue TTV, baptisée SDFT7780, est présentée comme assez simple, car elle n’utilise que deux embrayages, deux unités hydrostatiques et un train épicycloïdal étagé. Elle dispose de deux gammes (0 à 18 et 18 à 60 km/h) à passage automatique et ne fait appel à aucun changement de rapport mécanique. En première gamme, un seul train épicycloïdal est actif et le tracteur démarre à 100 % en mode hydrostatique et passe en mécanique proportionnellement à la vitesse. « A 18 km/h, le tracteur circule à 100 % en mécanique. La seconde gamme est adaptative. Elle exploite les deux étages du train épicycloïdal et voit la part hydrostatique limitée à 20 %. Cette caractéristique nous permet d’annoncer pour notre transmission un rendement supérieur de 10 à 30 % par rapport aux autres variantes du marché », précise Nicolas Bedrune, chef de produits chez SDF France. 

Une transmission lubrifiée sous pression

Les ingénieurs SDF ont choisi de séparer l’huile hydraulique de celle de la transmission. Cette différenciation présente plusieurs intérêts. Elle écarte les risques de pollution des embrayages et permet de bénéficier d’un grand volume d’huile exportable (90 l/min) pour le bennage d’une remorque ou l’animation d’outils. L’utilisation d’une huile spécifique pour la transmission a surtout permis aux concepteurs d’en limiter la quantité, afin de réduire au minimum la consommation de puissance. La lubrification sous pression des composants a ainsi été préférée au barbotage, grâce à la présence de très peu d'engrenages. Pour changer le sens de marche, le 8280 TTV reprend l’inverseur Sense Clutch à double embrayage et progressivité réglable (5 niveaux), dont la conception est commune à tous les tracteurs de la marque allemande. Lorsque cet inverseur est engagé et que le tracteur n'avance pas, la fonctionnalité PowerZero s'active automatiquement. Celle-ci retient l'engin sans action sur la pédale de frein et peu importe la charge ou la pente. Cet automatisme présente l'avantage de ne pas solliciter l'hydrostatique et donc de ne pas consommer de puissance. 

Un freinage efficace

Disque de frein sur pont avant de Deutz-Fahr 8280TTV

Produit par SDF dans l'usine italienne de Treviglio, le pont arrière de nouvelle conception intègre le mécanisme d’entraînement de la prise de force arrière proposant trois régimes : 540 éco, 1 000 et 1 000 éco à 1500, 1 850 et 1 500 tr/min. De nom de code RA280, il loge les freins immergés à deux disques. Ceux-ci sont complétés par des disques secs au niveau de chaque roue avant, qui absorbent 60 % de la puissance de freinage. En complément, le 8280 TTV dispose d’un ralentisseur sur échappement actionné via une pédale au plancher. Il intègre également un frein sur la transmission, qui s’active en restant appuyé sur le bouton marche arrière de l’inverseur situé sur le levier multifonction. En opposition, le fait de maintenir une pression sur l’interrupteur de marche avant crée un effet booster, afin de rendre le tracteur plus vif sur la route, pour partir plus rapidement d’un stop, par exemple.

 

Trois modes de conduite

Vue tableau de bord Deutz-Fahr 8280 TTV

Trois modes de conduite sont disponibles : Auto, PTO et Manuel. Avec le premier, l’allure se contrôle avec la pédale d’accélérateur et le tracteur régule automatiquement le régime en fonction de la charge. Le second, conseillé pour les travaux avec des outils animés, garantit un régime constant de prise de force. Avec ce mode PTO, le chauffeur gère aussi la vitesse avec la pédale d’accélérateur et peut paramétrer une chute de régime moteur (200 tr/min par exemple), avant que l’électronique agisse sur la transmission pour réduire la vitesse d’avancement. Enfin, avec le troisième mode, l’utilisateur décide du régime moteur et de la vitesse d’avancement, comme avec une transmission full powershift.

 

 

Les plus lus

Le moteur 4 cylindres 4 litres JD4 de John Deere Power Systems, développé en collaboration avec Deutz, est beaucoup plus compact que l'habituel bloc 4,5 litres de la marque.
John Deere – Le nouveau moteur 4 cylindres 4 litres né d’un partenariat avec Deutz
Le motoriste John Deere Power Systems complète sa gamme de blocs 4 cylindres avec le modèle JD4 de 4 litres de cylindrée, offrant…
Cultivant des terres très superficielles sur roche calcaire, les adhérents engagés sur la charrue déchaumeuse labourent entre 7 et 8 cm de profondeur.
La charrue déchaumeuse en Cuma limite les coûts
Cinq adhérents de la Cuma de la Sueurre en Haute-Marne se partagent une charrue déchaumeuse de dix corps. Ils apprécient cette…
Classement officiel 2021 des ventes de tracteurs agricoles : John Deere immatricule toujours un tracteur sur cinq
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2021 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Pas de changement sur les trois premières marches du podium concernant les immatriculations de chargeurs télescopiques en 2021.
Immatriculations officielles 2021 des télescopiques - Toujours le même tiercé gagnant
L'Axema a dévoilé les chiffres des immatriculations des chargeurs télescopiques pour l'année 2021. Des ventes en hausse et un…
L'automoteur de pulvérisation Artec F40 est doté de buses à impulsion.
« Je délègue la pulvérisation à l’entreprise pour accéder à la technologie »
Double actif, Jacques Gourmaud a fait le choix de déléguer, entre autres, la pulvérisation pour accéder et profiter de la…
Le châssis EasyCut TC Connect permet d'atteler deux faucheuses traînées à timon central derrière un seul tracteur.
Krone fauche jusqu'à 13 mètres avec deux faucheuses traînées
Pour les marchés américains et australiens, Krone propose un système de châssis permettant de tracter et entraîner deux…
Publicité