Aller au contenu principal

[ESSAI/VIDEO] - Charrue Kuhn Vari-Master L Sillon Smart Ploughing

L’essai d’une présérie de la charrue Kuhn Vari-Master L Sillon Smart Ploughing a permis d’évaluer l’intérêt de ses nombreux automatismes. L’ensemble est séduisant, même s’il reste encore quelques détails à peaufiner.

Dans sa version la plus évoluée, baptisée Smart Ploughing, la charrue Kuhn Vari-Master L Sillon, testée en version 6 corps, fin novembre entre deux averses, se pilote intégralement à l’aide d’un terminal Isobus. Elle profite de fonctionnalités intelligentes simplifiant la conduite. Le labour devient facile, même pour des chauffeurs peu expérimentés. L’ensemble des réglages se contrôlent depuis la cabine, y compris l’aplomb, la profondeur et la pression du circuit hydraulique de la sécurité non-stop. Le retournement s’actionne automatiquement en bout de champ et la gestion par GPS Smart Ploughing Line agit sur la largeur de travail pour obtenir un sillon rectiligne. L’automatisme Smart Ploughing Lift (option à 5 212 euros pour une 6 corps), relevant et abaissant individuellement les corps, ne laisse plus de place aux fourrières en dents de scie.

On aime

Finition des fourrières

Retournement automatique

Largeur variable gérée par GPS

Réglage des rasettes

On aime moins

Poids élevé

Roue de transport

Terminal CCI 1200 imposé

Rampe d’éclairage

Au travail - Le confort des automatismes

 

 
Grâce aux fonctions pilotées par GPS, la charrue 6 corps, testée dans une parcelle en forme de trapèze, a permis d’obtenir une finition parfaite sans se soucier des pointes et des fourrières. Pour atteindre ce résultat, l’arpentage est l’une des premières choses à réaliser en arrivant dans le champ. Il est en effet important de définir les contours sur l’écran de guidage, afin qu’ensuite l’automatisme Smart Ploughing Lift relève ou abaisse individuellement les corps au bon moment. Cette fonctionnalité crée une limite de fourrière bien parallèle à la bordure de la parcelle, et non hachée. Elle permet de terminer le chantier sans repasser à des endroits déjà labourés, ce qui évite à la charrue de remonter des chaumes en surface et au chauffeur de se faire secouer. Le Smart Ploughing Lift présente également un intérêt en terrains pentus, en permettant de travailler en 5 corps en montant et en 6 en descendant. Par ailleurs, le tracé d’une ligne de guidage A-B est nécessaire pour la fonction Smart Ploughing Line. Celle-ci garantit la formation d’un sillon rectiligne en partant d’un bord de champ sinueux, en agissant sur la largeur de travail des corps. Elle rattrape aussi les erreurs de trajectoire du conducteur.

 

 

 
Le retournement automatique en bout de champ apporte confort et gain de temps. Il suffit d’actionner la montée du relevage et de se concentrer sur le demi-tour. Le lancement du retournement dépend de la position du relevage, une donnée captée par le terminal Isobus sur l’électronique du tracteur. Le relevage du New Holland T7.270, manquant légèrement de capacité par rapport au poids de la charrue, a parfois rencontré des problèmes pour atteindre la hauteur indispensable à l’engagement de l’automatisme. Les conditions humides n’arrangeaient pas les choses, car il était nécessaire de gratter la terre collée sur les versoirs, afin de réduire le poids en porte-à-faux.

 

 

 
Les manipulations à réaliser pour la mise en position transport ne sont pas en accord avec le niveau de sophistication de la charrue. Il est en effet nécessaire de quitter la cabine pour pivoter manuellement la roue de transport spécifique. La présence d’une seule roue pour le travail et le transport (existe déjà chez Kuhn), voire une version intégralement pilotée par Isobus, serait la bienvenue. Il faut ensuite remonter actionner, sur le terminal, le pivotement de la charrue de 90 degrés et redescendre pour poser la rampe d’éclairage amovible. L’option de tête d’attelage Easydrive ou Optidrive, non présente sur la charrue testée, est à privilégier, car elle dispense de décrocher le troisième point.

 

 

 
Gamme - De 4 à 6 corps

La Vari-Master L est disponible de 4 à 6 corps et s’adresse aux tracteurs compacts de 150 à 300 ch. Cette charrue portée se décline en version Sillon (labour en raie) et On Land (hors raie). Les modèles Sillon de 5 et 6 corps existent en version haut de gamme Smart Ploughing essayée ici. Ils bénéficient, dans cette configuration, de sécurités non-stop hydrauliques, de la largeur de travail variable et du pilotage par console Isobus CCI. Toutes les Vari-Master L disposent d’un axe de retournement creux de 130 mm de diamètre, accueillant en son centre les flexibles hydrauliques et les câbles électriques. Leur tête d’attelage se caractérise par l’adoption de mains boulonnées et interchangeables (3N, 3 et 4N), permettant d’ajuster la hauteur d’accrochage en fonction du tracteur et d’optimiser la ligne de traction. L’offre en versoirs comprend trois modèles hélicoïdaux (T, L et HC), une variante hélico-cylindrique (N) et deux cylindriques (P et C), ainsi que deux claires-voies (V et VL). La version L de la charrue essayée, plutôt polyvalente, convient aux pneumatiques larges et autorise un labour dressé ou jeté, selon la vitesse de travail.

À la loupe - Pilotage par GPS depuis le terminal Isobus

 

 
Le terminal Isobus CCI 1200 à commande tactile est incontournable, car il intègre une partie de l’intelligence électronique relative aux automatismes. Il affiche l’écran de guidage et un dessin de la charrue illustrant la position des corps (en action ou non). Un simple appui sur le corps souhaité suffit à l’abaisser ou à le relever. La console indique également la vitesse, la largeur de travail par corps (en cm), le déport (en %) et la profondeur (en %). Le paramétrage des automatismes demande un temps d’adaptation pour assimiler l’ensemble des étapes.

 

 

 
Intéressante en présence de contours de champ sinueux, la fonction Smart Ploughing Line permet, après un ou plusieurs passages, d’obtenir un sillon rectiligne. Cet automatisme agit sur le mécanisme de largeur de travail variable des corps. Il s’appuie sur le positionnement par satellites et exige un signal de correction (RTK, RTX…) procurant une précision de 5 à 10 cm.

 

 

 
Le relevage indépendant des corps Smart Ploughing Lift utilise aussi le positionnement par satellites. Cette fonctionnalité s’accompagne de sécurités non-stop hydrauliques (NSH) équipées chacune d’une boule d’azote et d’un vérin double effet (vérin simple effet et une seule boule d’azote pour tous les corps sur les NSH classiques). Elle se caractérise également par l’adoption de crochets mobiles au niveau de l’articulation reliant l’ancre au bâti. Cette architecture permet, en déployant ou en rétractant le vérin, de relever et d’abaisser le corps. Pour leur part, les crochets se déplacent par gravité lors du retournement, afin de toujours garantir un pivotement de l’ancre vers le haut au travail.

 

 

 
Entretien - Des pièces d’usure boulonnées

La Vari-Master L dispose de graisseurs sur l’ensemble de ses points d’articulation, y compris au niveau de la fusée. En revanche, le mécanisme de bielles et crochets du dispositif optionnel Smart Ploughing Lift ne comprend aucun graisseur. L’axe de retournement est monté sur des roulements à rouleaux coniques autorisant le rattrapage du jeu. Les socs du modèle essayé reçoivent des pastilles au carbure et sont boulonnés, comme toutes les autres pièces d’usure. Pour l’hivernage, les nombreux composants électroniques apprécieront un stockage à l’abri.

Le regard de l’expert

 

 
(+) Les rasettes se règlent rapidement en hauteur, grâce à leur fixation par un petit axe. Leur angle d’attaque s’ajuste facilement à l’aide des trois trous de leur support. Reste à voir dans le temps si le tube ne grippe pas dans le fourreau en cas de corrosion.

 

 

 
(+) Le terminal Isobus CCI 1200 affiche, sur son grand écran tactile, l’ensemble des paramètres ainsi qu’un dessin de la charrue indiquant les corps actifs.

 

 

 
(+/-) Le passage de la position travail à celle de route demande de retirer le troisième point, une opération pas toujours facile sur les gros tracteurs. Il existe heureusement en option les avant-trains Easydrive et Optidrive (suspendu) intégrant une double potence à déverrouiller manuellement pour le transport, qui évitent de décrocher et de dérégler le troisième point.

 

 

 
(-) La roue de transport spécifique n’est pas facile à manipuler et la taille de son pneumatique semble sous dimensionnée vu le poids de la charrue, surtout en 6 corps.

 

 

 
(-) La rampe d’éclairage amovible se compose de deux parties maintenues par des goupilles. Les deux petites prises électriques à visser ne sont pas faciles à manipuler, surtout avec les mains humides ou froides.

 

 

 
Fiche technique charrue Kuhn

Modèle : Vari-Master L Sillon Smart Ploughing

Nombre de corps : 6

Largeur de travail : 40 à 55 cm par corps, soit 2,40 à 3,30 m

Dégagement sous age : 80 cm

Section de poutre : 150x150 mm

Distance entre corps : 95 cm

Type de sécurité de corps : non-stop hydraulique (Hydro-safe)

Type de versoirs : L

Type de pointe : Olympic

Dimension de roue : 31x15.50-15

Poids à vide : 3 250 kg

Longueur : 6,70 m

Hydraulique : raccordement sur prises Power Beyond

Débit nécessaire : mini 60 l/min

Puissance nécessaire : 200 à 300 ch

Pays de fabrication : France

Budget

Prix catalogue au 1er mars 2020 sans option : 38 873 euros

Prix catalogue au 1er mars 2020 avec options : 49 920 euros

 

Les plus lus

Claas Xerion 5000 Trac VC sur le circuit allemand de Nürburgring
[Vidéo] - Un Claas Xerion 5000 flashé sur le mythique circuit de Nürburgring
Le magazine allemand auto motor und sport a testé un Claas Xerion 5000 Trac VC sur le mythique circuit allemand de Nürburgring.
Kuhn Aura Réussir machinisme FB
[VIDÉO] Kuhn - Une mélangeuse automotrice autonome
Avec son automoteur Aura, Kuhn automatise l’ensemble des étapes de l’alimentation, du désilage à la distribution, tout en…
sima_annule_FB.jpg
[Covid-19] - Le Sima 2021 malheureusement annulé
Le Sima est malheureusement victime à son tour de la crise sanitaire liée à la Covid-19. La prochaine édition, qui était…
JOHN_DEERE_6120M_FB
[ESSAI/VIDEO] - John Deere 6120M Premium - « Un milieu de gamme richement doté »
Éleveur à Saint-Germain-de-Montgommery, dans le Calvados, Sébastien Gautard a essayé durant une semaine le tracteur John Deere…
Valtra Série G tracteur Réussir machinisme
[VIDEO] - Valtra lance la série G
La nouvelle gamme de tracteurs de la série G s'inscrit entre la série A et la série N. Petit point sur cette nouvelle offre.
Vincent Reucheron délègue à l'ETA, depuis 26 ans, le transport de l'ensilage du maïs et le tassage du silo.
« Je délègue le transport et le tassage de l’ensilage à l’ETA pour limiter mes charges de mécanisation »
Chez Vincent Reucheron, le parc matériel est réduit au minimum. L’éleveur laitier préfère faire appel à l’ETA pour l’ensilage…
Publicité