Aller au contenu principal

Alpego – La France premier marché de la firme italienne

Avec son réseau d’une cinquantaine de concessionnaires actifs, la filiale Alpego France est passée en 2021 devant l’Italie en termes de part de marché.

Le constructeur italien Alpego est réputé en France pour ses herses rotatives, ses combinés de semis, ses décompacteurs Cracker et ses trémies frontales. Pourtant, le matériel le plus vendu en volume par sa filiale française est le broyeur d’accotement. Créée en 2001, Alpego France connaît une progression constante de son activité commerciale. L’an dernier, cette filiale est d’ailleurs devenue le premier client de la firme dirigée par la famille Pegoraro. Elle est ainsi passée devant la structure de distribution italienne, qui réalise déjà 30 % des 40 millions d’euros du chiffre d’affaires total (exercice 2021). Les difficultés rencontrées par la jeune filiale britannique Alpego UK à cause du Brexit et de la crise sanitaire Covid-19 ont agi en faveur de la bonne performance dans l’Hexagone. « Nous avons pu bénéficier pour le marché français de machines initialement prévues pour le Royaume-Uni et ainsi satisfaire davantage de demandes », souligne David Finetti, directeur d’Alpego France.

4 000 machines produites en 2021

Implantée à Illiers-L’Evêque dans l’Eure, la filiale française emploie 11 salariés et se caractérise par son important stock de pièces détachées d’une valeur de 2 millions d’euros. « Nous recensons 20 000 références et disposons des pièces essentielles pour apporter une réponse rapide à nos clients. Nous avons par exemple en stock des lamiers complets pour les herses rotatives et des boîtiers d’entraînement, précise David Finetti. Comme Alpego France, la firme italienne connaît une évolution constante. De 3 200 machines produites en 2019, elle s’est approchée des 4 000 unités en 2021. Sur cette période, son nombre de salariés au siège italien est passé de 150 à 200 (225 employés au total en comptant les filiales commerciales et les représentants à l’export). « L’entreprise Alpego a la volonté de tenir ses promesses. Elle fait le choix de faire tourner ses usines à 90 % de leur capacité, afin d’être capable de fournir plus si nécessaire. Cette politique paie, car elle nous permet de respecter dans 95 % des cas les délais de livraison annoncés », indique le directeur de la filiale française.

Une quatrième usine en projet

Pour préserver sa marge de manœuvre sur le plan de la production tout en répondant à l’objectif de 10 à 15 % d’accroissement d’activité par an, la famille Pegoraro s’est engagée dans la construction d’une quatrième usine située à quelques centaines de mètres du siège social. Encore à l’état de projet, ce site supplémentaire devrait idéalement être opérationnel fin 2023, mais la pénurie de matières premières et la surcharge de travail des entreprises du bâtiment en Italie risquent fort de repousser la date de livraison. Implantée sur un terrain de 12 000 mètres carrés, cette usine de 5 000 mètres carrés intégrera des chaînes de montage et une unité de peinture. Elle se distinguera de loin par sa tour de stockage de 28 mètres de haut. Cette installation d’une capacité de 2 000 europalettes sera utilisée pour stocker les composants pour alimenter la production, ainsi que les pièces détachées.

Des vidéos tutos pour le montage, l’entretien et le réglage des matériels Alpego

Pour accompagner les concessionnaires et les clients, la firme italienne a développé la chaîne YouTube Alpego Training Channel. Accessible également depuis l’onglet Service après-vente du site alpego.com, cette offre de vidéos se compose de différents tutoriels expliquant comment monter un outil, le régler et l’entretenir. Elle aborde les fraises rotatives, les herses rotatives, les décompacteurs, les semoirs, les trémies frontales, les broyeurs d’accotement, les déchaumeurs à dents et les préparateurs à disques.

Chaîne Youtube Alpego Training Channel
Alepego propose via sa chaîne Youtube différents tutoriels pour monter, régler et entretenir ses matériels.
© Alpego

Les plus lus

Remplissage du réservoir d'un engin agricole de GNR
Comment évolue le prix du GNR ?
Le prix du gazole non routier pèse sur le compte d’exploitation des agriculteurs qui en ont besoin pour alimenter leurs engins…
En Vendée, les machines agricoles ne peuvent travailler après 23 h.
Canicule - Le préfet de la Vendée autorise finalement les travaux de récolte nocturnes
[Mis à jour le 16/06/22 à 18h00] Par une dérogation dans un récent arrêté portant sur les nuisances sonores, la préfecture de…
Evolution des immatriculations de tracteurs standards par département en 2021
Le classement des départements qui immatriculent le plus de tracteurs agricoles standards
Lors de l’année 2021, les 20 premiers départements en termes d’immatriculations de tracteurs agricoles standards ont représenté…
Les travaux nocturnes sont régis par des arrêtés préfectoraux concernant les bruits de voisinage.
Travaux agricoles nocturnes et nuisances sonores - Qu'avez-vous le droit de faire ?
Moisson ou pulvérisation, les travaux agricoles nocturnes et les nuisances sonores qu'ils génèrent sont régis par des règles qui…
Vincent Deluppé utilise la fraise rotative pour détruire les couverts végétaux. Il apprécie cet outil pour sa capacité à couper, hacher, mélanger et affiner.
« La fraise rotative est devenue l’outil clé sur l’exploitation »
Agriculteur bio dans le Gers, Vincent Deluppé apprécie la fraise rotative pour sa capacité à détruire les adventices. Il…
Tous les matériels agricoles sont impactés par la hausse des matières premières, la pénurie de composants et des délais de livraison qui se rallongent.
Ventes de matériels agricoles neufs – Les délais de livraison dépassent un an
Tracteurs, moissonneuses-batteuses, ensileuses, pulvérisateurs, etc. Selon l'Axema, tous les matériels agricoles sont concernés…
Publicité