Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

dans le Maine-et-Loire
Un nouveau site « au top » pour le couvoir Boyé

Les nouveaux élevages d’œufs à couver sont conçus pour offrir un maximum de confort aux exploitants et aux reproducteurs. Exemple chez Sébastien Guéret, en contrat avec Boyé accouvage.

Autre temps, autres élevages… L’époque des bâtiments de reproducteurs sans chauffage, avec des pondoirs en bois, sans tapis de collecte ni emballeuse, est bel et bien révolue. Aujourd’hui, les accouveurs renouvellent leur parc d’élevage en y mettant les moyens. Ils permettent à leurs éleveurs en contrat de travailler dans de bonnes conditions et de gagner correctement leur vie. C’est le prix à payer pour attirer de nouveaux éleveurs et pour obtenir des œufs en quantité et en qualité. C’est le cas chez Sébastien Guéret qui vient de mettre en place ses premières poules et coqs parentaux Ross 308 pour le compte du couvoir Boyé. Sébastien a d’abord été mécanicien, « mais j’avais aussi l’envie d’être agriculteur. J’intervenais régulièrement chez mon oncle agriculteur. À 26 ans, j’ai décidé de changer de cap. » Fin 2015, Sébastien retourne à l’école pour préparer son installation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le démarrage précoce des poussins en débat
Des innovations technologiques permettent de nourrir les poussins dès leur éclosion. Leur mise en œuvre à grande échelle dépend…
Vignette
Maïsadour déploie sa nouvelle démarche en mulards
La coopérative landaise réorganise sa production de canards prêts à gaver autour d’éleveurs « nouvelle génération » avec des…
Vignette
« L’accouvage est un maillon stratégique pour l’aviculture française »
Le secteur de l’accouvage est en mutation avec de nouveaux défis technologiques à relever, un contexte sanitaire compliqué et des…
Vignette
BD France veut rassurer

Avec 700 millions de poussins et 150 millions d’œufs à couver commercialisés par an, le danois DanHatch…

Vignette
Lohmann France s’adapte aux changements

Avec 17,5 millions de poulettes commercialisées sur un total de 46-47 millions en place, Lohmann France…

Vignette
« Combattre le stress avant même l'éclosion »
Des poussins à la génétique de pointe exigent le meilleur environnement à tous les niveaux de la chaîne de production. Point de…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)