Réussir Aviculture 13 décembre 2016 à 08h00 | Par Pascal Le Douarin

Succès « Kolossal » d’EuroTier

Le salon des productions animales de Hanovre a fait un carton plein, du 15 au 18 novembre 2016, en attirant du monde entier vendeurs et acheteurs d’équipements et de services d’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cent cinquante-deux entreprises ont exposé sous pavillon français à EuroTier
Cent cinquante-deux entreprises ont exposé sous pavillon français à EuroTier - © P. Le Douarin

L’édition 2016 d’EuroTier a battu un record de fréquentation avec 163 000 visiteurs, dont près d’un quart d’une centaine de pays, venus pour voir ou acheter ce qui se fait de mieux en matière d’équipements d’élevage et d’énergies renouvelables. Pas moins de 2600 exposants les attendaient, dont 58 % d’entreprises du monde entier. La délégation d’entreprises françaises a fait le déplacement en masse avec 152 sociétés,  en 3e position après les Pays-Bas (237) et la Chine (180), devant l’Italie (133), le Danemark (88), l’Espagne (80), ou le Royaume-Uni (71). Tous les secteurs fournisseurs étaient représentés (matériels, génétique, nutrition et santé animale, services) pour toutes les filières (lait, porc, volailles).

Répondre à deux types d’attentes

Cette année, un accent particulier avait été mis sur la volaille avec le « world poultry show » dont les tendances seront développées dans une prochaine édition. Quelle que soit la filière d’élevage, EuroTier a reflété l’offre qui répond à deux marchés. D’abord celle du marché européen mature en termes de quantité et qui doit répondre aux attentes qualitatives et sociétales en dessinant l'élevage de demain. C’est ainsi que l’environnement et la durabilité, la santé et le bien être animal, ou le confort de travail sont pris en compte avec des technologies adéquates. D’un autre côté, les pays en attente de protéines animales viennent aussi acheter la technologie qui leur permet de produire beaucoup à moindre coût, comme des batteries de cages de poulet. De plus, d’assez nombreuses entreprises étrangères, chinoises pour la plupart, n’hésitaient pas à promouvoir des antibiotiques et molécules désormais interdites en Europe, au vu et au su de tous. Le prochain EuroTier aura lieu du 13 au 16 novembre 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui