Réussir Aviculture 27 juin 2017 à 18h00 | Par P. Le Douarin

Neuf communes du Nord en surveillance influenza

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les transits de volailles vivantes sont très nombreux entre le Nord de la France et la Belgique
Les transits de volailles vivantes sont très nombreux entre le Nord de la France et la Belgique - © P. Le Douarin

Suite à la notification par les autorités belges d’un foyer influenza aviaire H5N8 HP sur la commune frontalière de Menen (ou Menin), la Préfecture du Nord a pris le 20 juin un arrêté de mise sous surveillance.

Le périmètre inclue les communes de Bousbecque, Halluin, Neuville-en-Ferrain, Roncq, Tourcoing et Wattrelos.

Une deuxième zone de surveillance a été mise en place le 26 juin sur trois communes : Baisieux, Camphin-en-Pevèle et Willems, suite à un nouveau foyer apparu en Belgique à Hertain, non loin de la frontière.

Dans ces périmètres :

Tout détenteur d'oiseaux est tenu de se déclarer auprès de la direction départementale de la protection des populations (DDPP). Il devra signaler toute augmentation de la mortalité et renforcer les mesures de biosécurité ;

Les mouvements ou le transport de volailles sont interdits dans, entrant ou sortant de la zone ou sauf dérogation de la DDPP ;

Les rassemblements d'oiseaux sont interdits, ainsi que les lâchers de gibier à plumes ;

Les élevages avicoles mettent en place des mesures de précaution et de surveillance renforcées, avec les mouvements d’œufs, de sous-produits et des lisiers-fumiers sous contrôle DDPP;

- des mesures de nettoyage et de désinfection des véhicules sont appliquées dans tous les établissements en lien avec les élevages.

Dans le reste du département, les mouvements avicoles restent autorisés, mais la Préfecture conseille fortement de respecter scrupuleusement la biosécurité et de signaler toute situation anormale. Des précautions supplémentaires doivent être prises pour le nettoyage et la désinfection des véhicules transportant des oiseaux.

Les transports avicoles sont très nombreux entre le Nord et la Belgique, sous la forme de volailles élevées en France allant vers des abattoirs belges, ainsi que de personnel et de véhicules de transport liés aux activités avicoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui