Réussir Aviculture 17 mai 2016 à 08h00 | Par Pascal Le Douarin

Réenchanter la volaille française

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Construire une démarche marketing s’inspirant des traditions gastronomiques et bouchères, avec de la créativité française .
Construire une démarche marketing s’inspirant des traditions gastronomiques et bouchères, avec de la créativité française . - © Armelle Puybasset

Alors que la demande des ménages acheteurs dans la distribution s’essouffle, sauf en produits élaborés, celle de la restauration hors domicile se porte bien. En 2020, un repas sur cinq sera pris à l’extérieur. Mais la RHD échappe en très grande partie aux produits français (13 % seulement), et pas uniquement pour des questions de prix. Les nouveaux modes de vie, la mondialisation, le rapport à l’alimentaire ont aussi changé la restauration. C’est pourquoi, les interprofessions dinde et poulet ont demandé au Centre culinaire contemporain de Rennes de mener une étude approfondie sur les usages et les perceptions du food service. Pour mieux fournir et attirer ce secteur, il vaut mieux bien le connaître.

Comprendre les attentes du food service

Le centre culinaire confirme que la restauration collective ou commerciale a une perception et des usages différents variant selon son positionnement (gastronomie, fast food, collectif, milieu de gamme…). Il propose d’ajouter de la différenciation avec la notion de « culinarité ». Il s’agit de construire une démarche marketing s’inspirant des traditions gastronomiques et bouchères, avec de la créativité française (french cuisine touch). Elle apporterait de la valeur ajoutée à travers de nouvelles segmentations du marché. Trois axes de création sont ressortis : la dimension affective (l’attachement), la dimension rationnelle (l’expertise) et la construction de lien social (le partage). Reste aux opérateurs des filières à s’approprier ces informations. La nouvelle commission RHD du Cidef-CIPC va poursuivre et concrétiser ce travail à travers un plan d’actions.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui