Réussir Aviculture 03 mars 2005 à 13h26 | Par Pascal Le Douarin

Produits biocides - Le formol dans le collimateur de l´Europe

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le formaldéhyde plus connu sous le nom de formol(1) est un produit bien commode pour le secteur de l´élevage : il est peu cher et réputé efficace - moyennant certaines conditions de température, hygrométrie, propreté - pour désinfecter sous forme gazeuse ou liquide des locaux ou des produits (surfaces des oeufs à couver par exemple). Ceci a longtemps compensé ses risques (inflammation, explosion, irritation des yeux et des muqueuses, toxicité des vapeurs) et ses conséquences en terme de manipulation, stockage et protection du personnel.
Le formol trop dangereux pour la santé risque d´être interdit. Même avec les précautions d´usage ©masque, gants, combinaison. ©Sogéval

Risques de cancer du rhinopharynx
Depuis 1995 le formol était classé « probablement cancérigène pour l´homme », ce qui n´empêchait pas sa vente libre, moyennant des précautions sur les concentrations commercialisées (classement au-delà de 1 % de matière active) et la mise en garde sur les étiquettes. Mais les temps changent. De suspect le formaldéhyde est depuis juin 2004 devenu coupable pour les experts du centre international sur le cancer (CIRC), une institution dépendant de l´Organisation mondiale de la santé. Le formol est reconnu provoquant le cancer du rhino-pharynx. Il constitue un facteur de risque de cancer des fosses nasales et des sinus. L´Europe devra bientôt statué sur sa position toxicologique. En attendant, les associations de consommateurs tirent à boulets rouges sur le formaldéhyde. En novembre et décembre 2004, deux dossiers du magazine Que Choisir consacrés aux nettoyants ménages et aux désodorisants d´ambiance ont épinglé plusieurs marques accusées d´émettre trop de formol dans l´atmosphère.
La sanction du marché par les consommateurs, puis par la distribution, pourrait aboutir plus vite que celle de la réglementation. A n´en pas douter, les conséquences économiques seront importantes, étant donné la diversité des emplois du formol (produits du bois, pâtes à papier, isolants, textiles.). On estime qu´un million de travailleurs sont exposés au formol à des degrés divers.
(1) Mais aussi aldéhyde formique, aldéhyde méthylique, méthanal.
Pour en savoir plus
Voir dossier de Réussir Aviculture de Janvier/Février 2005 (nº103) intitulé « Usez des désinfectants avec méthode. » En 10 pages, la revue explique que « la directive biocide aboutira à une réduction de la panoplie des désinfectants. Mais plus que le produit, c´est un protocole de nettoyage et de désinfection rigoureux qui garantit une bonne décontamination des bâtiments. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question