Réussir Aviculture 18 mars 2008 à 08h57 | Par P. Le Douarin

PLAN DE CONTINUATION : TILLY-SABCO REMIS EN SELLE

Tilly-Sabco, la filiale grand export du groupe Unicopa, voit désormais l’avenir plus sereinement. Après 18 mois de redressement judiciaire, le Tribunal de commerce de Morlaix a validé le 28 décembre le plan de poursuite de l’abattoir breton.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Daniel Sauvaget, directeur de la branche volailles d’Unicopa. « Nous avons arrété la découpe congelée pour nous concentrer sur notre coeur de métier, le poulet entier  Rustivol. »
Daniel Sauvaget, directeur de la branche volailles d’Unicopa. « Nous avons arrété la découpe congelée pour nous concentrer sur notre coeur de métier, le poulet entier Rustivol. » - © DR

Tilly-Sabco, la filiale grand export du groupe Unicopa, voit désormais l’avenir plus sereinement. Après 18 mois de redressement judiciaire, le Tribunal de commerce de Morlaix a validé le 28 décembre le plan de poursuite de l’abattoir breton. La dette, dont le montant reste confidentiel, a été rééchelonnée sur dix ans (5 % par an et le solde la dixième année).Un plan d’investissement de 6M! est prévu pour la partie aval du site de Guerlesquin, afin d’améliorer le conditionnement et différencier le poulet entier Rustivol des poulets brésiliens formatés pour faire du volume et moins de qualité.

SE CONCENTRER SUR LE SAVOIR-FAIRE

L’objectif d’excédent brut d’exploitation est fixé à 3 % (2,65 % d’EBE et 1,58 % de résultat net réalisés entre janvier et novembre 2007), de manière à générer suffisamment de cash pour payer la dette et réinvestir. « Nous avons décidé de nous concentrer sur notre savoir-faire, c’est-àdire le poulet entier congelé, mais en jouant sur la différenciation vers nos marchés du Moyen-Orient, eux aussi en cours de segmentation », précise Daniel Sauvaget, le directeur de la branche volailles d’Unicopa. Avec désormais 313 salariés (450 avant le redressement), l’abattoir traite 900 000 poulets par semaine, produit annuellement 5000 tonnes de saucisses et 45 000 tonnes de poulets congelés Rustivol. « Rester compétitif, offrir un produit différencié aux plans qualité et marketing, jouer l’alternative face aux Brésiliens », tel est le programme de Tilly- Sabco pour maintenir des flux d’exportation significatifs, même si les niveaux de restitutions diminuent. Enfin Daniel Sauvaget précise que l’abattoir reste à 100 % une filiale d’Unicopa.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui