Réussir Aviculture 17 février 2006 à 17h03 | Par Pascal Le Douarin

Phytases et baisses de surface - Baisse spectaculaire des rejets phosphorés en Bretagne

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Claude Aubert, le spécialiste environnement de l´Itavi, a fait le calcul : en Bretagne les rejets globaux de phosphore (P2O5) des déjections avicoles ont diminué de 27 % en 2004 par rapport à 2000 et de 16 % par rapport à 1988. Cette chute résulte des effets combinés de la réduction des surfaces de production (-19 % de 2000 à 2004) et de l´utilisation de plus en plus forte des phytases dans l´aliment. Près de 90 % des aliments ponte et chair seraient « phytasés », générant une économie de 8 300 tonnes de P2O5. « La profession a fait des efforts considérables. Il conviendrait d´en tenir compte », estime Claude Aubert. Par exemple en réexaminant les zones d´excédent structurel vis-à-vis de l´azote organique. De nouvelles références du Corpen de rejets encore à la baisse (de moins 10 à moins 20 %) devraient être validées en juin 2006, illustrant la diminution très sensible du phosphore d´origine avicole.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui