Réussir Aviculture 09 novembre 2004 à 10h03 | Par Armelle Puybasset

Pathologies aviaires - La viande de volaille n´est pas la seule cause de la Campylobacteriose humaine

Les bactéries campylobacters sont à l´origine de la majorité des cas de gastro-entérites chez l´homme. Leur incidence est en augmentation dans la plupart des pays industrialisés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il semble que la transmission à l´homme se fasse par l´ingestion d´aliments contaminés insuffisamment cuits, et principalement la volaille. Les volailles ou les porcs sont, en effet, les principaux réservoirs de la bactérie campylobacter.
A l´occasion des Rippa, Ginette Marchant, de l´Institut scientifique Belge de la santé publique, a présenté les résultats d´une étude portant sur le rôle de la viande de volaille dans la transmission de la campylobactériose. En Belgique, le nombre d´infections liées à Campylobacter augmente chaque année, avec un pic au mois d´août. En revanche, depuis 1999, le taux de contamination des poulets par Campylobacter est stable et la consommation de volaille par habitant diminue depuis 1995. « Ces trois variables montrent que la viande de volaille n´est pas un élément majeur dans la transmission des Campylobacter à l´homme. D´autres facteurs, tels que la prise de repas à l´extérieur, les voyages (pic du mois d´août), ou encore la densité élevée de population humaine, ont été mis en avant. Des études complémentaires sont nécessaires pour préciser le poids de ces facteurs », a-t-elle conclu.
Des études complémentaires à effectuer
En France, l´Afssa a initié dès 2001 une réflexion sur les infections liées au poulet et émis des recommandations générales parmi lesquelles, le renforcement des mesures actuellement prises dans les élevages et abattoirs de poulet ainsi que des recommandations auprès des populations afin d´éviter les contaminations sur le lieu de préparation des repas, indique l´Afssa dans son rapport.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui