Réussir Aviculture 23 août 2007 à 17h28 | Par Pascal Le Douarin

Pathologie émergente - Le Pems de la dinde, un syndrome bien présent en France

Marc Loyau, vétérinaire en Bretagne, a fait part de son expérience des quelques cas de Pems qu´il a lui-même rencontrés en 2006 et en 2007 comme praticien de terrain. Et des moyens de prévention qu´il préconise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Nous ne connaissons pas beaucoup de choses sur le Pems de la dinde », a souligné d´entrée le vétérinaire Marc Loyau, devant une assemblée de techniciens réunis en en mai dernier à Avipole Formation. Jusqu´aux années 2002-2003, cette « pathologie » était restée cantonnée à l´Amérique du Nord où elle avait été mise en évidence dans les années quatre-vingt-dix.
« J´ai tendance à penser que son apparition en France est à relier aux évolutions réglementaires qui ont conduit aux retraits successifs de différents additifs alimentaires », estime le vétérinaire.

Composante virale certaines
Comme son acronyme anglais Pems ne le précise pas, le « poult enteritis mortality syndrom » est un syndrome entéritique qui se traduit par de la mortalité chez le jeune dindonneau entre 10 et 50 jours, avec un pic de survenue à 30-35 jours (pour les formes les plus sévères).
C´est un syndrome dont les pathologistes ignorent encore la mécanique précise, mais ils sont sûrs de deux choses. D´abord qu´au moins trois virus sont très fréquemment retrouvés : coronavirus, astrovirus, torovirus. Ensuite que le syndrome s´enclenche si plusieurs facteurs sont réunis : confort dégradé (triptyque température-humidité-vitesse d´air), gamelles souillées (fort élément de propagation du syndrome, d´après Marc Loyau), défaut de présentation ou d´appétence de l´aliment, forte densité (on a recensé les cas les plus dramatiques lors des démarrages en double densité), détassage retardé. C´est le fameux « cocktail de malfaiteurs » décrit dans d´autres pathologies et qui intervient dans la transmission horizontale.

Sur les deux formes décrites par les auteurs américains, le vétérinaire a plus souvent rencontré la forme à mortalité modérée que la forme avec une mortalité sévère. Beaucoup de questions restent pour le moment sans réponse. Par exemple Marc Loyau se demande si, en France, d´autres composantes microbiennes sont impliquées, telles que les bactéries entéropathogènes (E. Coli) ou des parasites. Les virus peuvent être retrouvés dans les organes lymphoïdes, mais « est-ce qu´ils s´y multiplient ? » demande-t-il encore. L´Afssa de Ploufragan s´attelle à répondre à ce type de question et a commencé à travailler avec les praticiens de terrain.
Les animaux malades restent prostrés, jabot vide, et immobiles devant la mangeoire. ©M. Loyau

Symptômes cliniques : trois signaux d´alerte
Dans la liste des symptômes cliniques rencontrés figurent toujours le piaillement, le tassement des dindes, la chute de consommation d´aliment alors que celle de l´eau se maintient. « Ce sont trois signaux d´alerte très forts », souligne Marc Loyau. L´animal atteint reste prostré, jabot vide, immobile devant la mangeoire. Des diarrhées jaunes mousseuses sont aussi observées. Dans un élevage atteint, un sexe est souvent plus affecté que l´autre (jusqu´à 90 % des cas) mais indifféremment mâle ou femelle. La mortalité commence deux à trois jours après les premiers piaillements. Elle s´étale sur sept à quinze jours, avec 4,5 à 14 % de mortalité cumulée sur la période.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui