Réussir Aviculture 20 novembre 2007 à 15h12 | Par Pascal Le Douarin

Organisation des filières volailles de chair - Création de deux nouvelles structures avicoles

A une semaine d´intervalle, deux nouvelles structures professionnelles sont nées dans la perspective de la création d´une interprofession de la volaille de chair.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le 10 octobre, a été constitué le Comité interprofessionnel du poulet de chair (CIPC) réunissant les organisations professionnelles des filières poulet de chair classique et certifié. Finalement, malgré les tensions des mois précédents, toutes les organisations professionnelles ont décidé d´y participer : les producteurs via la CFA, les groupements de producteurs (Anopa et Coop de France), les fabricants d´aliments (Coop de France nutrition animale, Snia), les accouveurs (SNA) et les abatteurs (FIA, Cnadev). Les statuts du CIPC ont été validés. Le conseil d´administration du 9 novembre devait désigner le bureau et le président (un éleveur aurait été pressenti), ainsi que les actions et le budget. La demande de reconnaissance officielle en vue d´obtenir le statut interprofessionnel est prévue dans les plus brefs délais. Elle s´inscrit dans la volonté de déboucher aussi vite que possible vers la constitution de l´interprofession générale volaille de chair.
Le Comité poulet regroupe les organisations d´éleveurs et d´entreprises impliquées dans le poulet standard ou certifié. ©A. Puybasset

Section avicole Coop de France
C´est le 17 octobre qu´ont été actés les statuts de la nouvelle section avicole et cunicole du pôle animal de Coop de France(1). Après une réunion, elle aussi à huis clos, Jean-Yves Ménard, éleveur et président de Gastronome, a rappelé que cette création se justifiait par le souci d´une véritable démarche de réflexion au niveau des filières avicoles chair de nature coopérative. « Faute d´une structure adéquate, Coop de France se trouvait auparavant dans la quasi-impossibilité de débattre du secteur volailles ». L´aviculture restera à part des autres sections porcines, ovines et bovines, toutes intégrées dans la section Coop de France bétail et viandes avec le maillon abattage-transformation.
En effet, cette nouvelle section inclut tous les métiers avicoles (accouvage, production, abattage.). Pourront y adhérer les structures au sein desquelles le capital est majoritairement détenu par des agriculteurs. Quatre collèges sont constitués : aviculture chair (8 administrateurs), lapins (4 sièges), oeufs (4 sièges) et palmipèdes gras (4 sièges). Toutes les coopératives concernées n´étant pas présentes (notamment celles du Sud-Est), la liste définitive des administrateurs n´est pas encore connue. Le premier conseil de la section devrait se réunir le 22 novembre. Outre l´élection du bureau et du président (le nom de Jean-Yves Ménard est évoqué), ce c/Users/mac/Desktop/Abreuv.jpgonseil devrait permettre d´éclaircir les rôles respectifs de Coop de France-section avicole et de l´Anopa, qui rassemble les organisations de production économiques, qu´elles soient coopératives ou privées. Mais dans les faits, le secteur privé y est minoritaire.
(1) Depuis 2006, Coop de France regroupe les coopératives engagées dans les métiers de l´élevage (aliments, production, abattage et transformation).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui