Réussir Aviculture 06 octobre 2005 à 17h25 | Par Pascal Le Douarin

Norme CE 2012 - La cage enrichie allemande s´impose au Royaume-Uni

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Après des années de recherche et développement, l´équipementier allemand Big Dutchman annonce avoir trouvé le modèle de cage pour la pondeuse du futur, du moins celle européenne de 2012. Faute d´équipement non encore opérationnel en France, nous sommes allés avec trois éleveurs visiter une installation en place au Royaume-Uni depuis septembre 2003. C´est un des sites de la « ferme » de Melvin Trofer dans l´Est Middlands, près de Nottingham.
A première vue, la batterie Colony 60 ressemble à toutes les autres. ©P. Le Douarin

Site pilote pour Big Dutchman en Angleterre
La ferme de ponte de Dorrington, qui comporte 120 000 poules, est un des cinq élevages britanniques (250 000 poules) ayant déjà adopté le concept « Colony 60 ». Autant vont s´ajouter dans les mois à venir assure Kevin Howse, représentant la société allemande au Royaume-Uni. Selon ce dernier, la profession britannique a choisi d´accepter le principe de la « cage enrichie » (la cage aux normes 2012) « parce que nous n´avons pas le choix si nous voulons sauver le mode d´élevage en cage. » Pour le moment aucune démarche marketing n´est réalisée sur ce mode de logement, « mais nous le ferons » assure encore Kevin. Encore très majoritaire avec 70 % des capacités, la cage classique devrait régresser et être remplacée peu à peu par la cage enrichie, pour se retrouver à part égale avec le « free range » (notre équivalent « plein air », NDLR), estime le spécialiste.
Le site de Dorrington est en pleine restructuration. Les vieux bâtiments sur fosse profonde ont été désaffectés et en partie remplacés par deux bâtiments datant de 2002 et 2003. Un troisième est planifié. Tous deux abritent 60 000 poules en deux lots (cloison longitudinale). L´un est équipé de cages à 550 cm2/poule et l´autre du modèle Colony 60 de Big Dutchman. Melvin Trofer, par ailleurs consultant pour le groupe Deans Food qui rachète ses oeufs, n´était pas présent. Le personnel était occupé par des soucis électriques. C´est finalement Kevin qui nous fit découvrir les installations.
La partie centrale avec perchoirs occupe la moitié de la surface totale. ©P. Le Douarin

Meilleur compromis entre résultats et comportement
« Après de nombreux essais réalisés par Big Dutchman en Allemagne avec des effectifs variant de 10 à 60 poules sur un site dédié à cet effet, il nous est apparu que c´est le modèle collectif avec 60 poules qui donne le meilleur compromis entre résultats et comportement. » Les Anglais ne sont pas fidèles à telle ou telle marque. Melvin Trofer possède des cages Facco, Techno, Hellman. Mais pour le modèle enrichi, « après avoir travaillé la question, il a choisi Big Dutchman » souligne le vendeur anglais. Les autres marques (exclusivement italiennes) présentes sur ce créneau ne seraient que de pâles copies de la qualité allemande.
La cage Colony 60 mesure 3,62 mètres de long et 1,25 m de large (4,52 m2). Elle occupe tout l´étage de la batterie. Elle est divisée en trois zones bien distinctes : zone de grattage avec tapis (1/6 de la surface), zone de circulation (1/6) et zone de perchage (1/2), zone de ponte avec nid muni d´un rideau (1/6). « Les poules identifient rapidement la fonction dévolue à chaque secteur. Par exemple : 95 % des oeufs sont pondus dans le nid », confirme Philip, le jeune chef d´élevage. Ce qui impose de prévoir un judicieux programme automatisé d´avancement des bandes à oeufs. Les oeufs sont aussi plus propres. « Les fientes sont émises à partir des perchoirs. Le fond grillagé du nid reste plus propre qu´ailleurs », affirme Kevin.
En attendant l´obligation de la distribution de litière le système distribue de l´aliment pour « distraire » les poules. ©P. Le Douarin

Des poules très calmes en cages Colony 60
Les producteurs français ont été particulièrement impressionnés par le calme des poules (de souche Hy-Line). Bien sûr, ils se demandent si c´est un effet cage, un effet souche ou les deux. N´ayant pu comparer avec d´autres, la question reste posée. Quoiqu´il en soit, les animaux se sont laissés facilement manipuler, ne fuyant jamais devant le flash ou les mains pénétrant dans la cage. Celle-ci n´empêche pas les rapports dominant-dominé mais les atténuent. « Dans un volume plus important, avec plus de poules, le comportement de fuite est facilité », explique Kevin. « La poule dominée va pouvoir échapper à la dominante. » Pour faciliter le comportement de picorage, la spire de distribution de litière non utilisée à cet effet (pas encore obligatoire) sert à verser l´aliment sur les tapis de grattage tous les trois jours. Pour le ramassage des poules mortes, a priori moins visibles dans une grande cage, Kevin rassure les éleveurs. « En général, les poules mourantes se réfugient près des nids, d´où la facilité à les retrouver. »
Nous n´avons pas eu accès à l´ensemble des données techniques des deux lots. Néanmoins, d´après nos constatations, les poules Hy-Line de 48 semaines de ponte étaient à 88,8 % de taux de ponte, avec une mortalité cumulée de 0,7 %. Les poules de souche Bovans âgées de 29 semaines atteignaient 94,1 % de ponte avec 0,2 % de mortes. Enfin le taux d´oeufs déclassés hors calibrage ne dépasse pas les 2,5 à 3 % sachant que les oeufs sont lavés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui