Réussir Aviculture 11 novembre 2016 à 08h00 | Par P. Le Douarin

Mise en place d’une surveillance active de l’avifaune sauvage

Le 10 novembre, le ministère de l'agriculture a déclenché un plan renforcé de surveillance active de la faune sauvage sur l'ensemble du territoire vis-à-vis du risque d’influenza aviaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des cygnes ont été détectés porteurs de virus H5N8 hautement pathogène
Des cygnes ont été détectés porteurs de virus H5N8 hautement pathogène - © WWF

Cette décision fait suite à la détection d'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 chez des oiseaux sauvages en Hongrie, Pologne, Allemagne, Croatie, Pays-Bas, Danemark et également autour du lac de Constance.

Cette surveillance réalisée par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage vise à réagir le plus rapidement possible pour éradiquer un éventuel foyer. Le ministère appelle à la vigilance de chacun pour signaler toute mortalité d’oiseaux sauvages. Cette vigilance concerne également tous les détenteurs de volailles.

Le niveau de risque vis-à-vis de l'influenza aviaire est passé de négligeable à modéré. Un avis aux opérateurs a été diffusé.

Le ministère de l’agriculture a aussi saisi l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) afin d’évaluer sous 8 jours quelles sont les zones du territoire les plus exposées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui