Réussir Aviculture 08 juillet 2016 à 08h00 | Par Armelle Puybasset

L’érosion du parc se poursuit en volaille de chair

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le taux de construction des bâtiments n’est pas à la hauteur des besoins
Le taux de construction des bâtiments n’est pas à la hauteur des besoins - © P. Le Douarin - archives

Globalement satisfaits de l’année 2015 (1), les responsables professionnels ne cachent pas leurs inquiétudes pour 2016. La fermeture des frontières de certains pays suite aux foyers d’influenza aviaire en fin d’année a induit une baisse d’activité en production export (vide de 3 semaines et plus). « Par effet domino, elle impacte aussi la production de poulets frais, souligne Didier Goubil, responsable breton. Par ailleurs, le taux de construction des bâtiments n’est pas à la hauteur des besoins. » La filière a entamé une phase de reconstruction depuis 2012 qui semble insuffisante. 60 % des bâtiments de l’enquête avicole ont plus de 20 ans. « Même si la filière avicole se porte mieux que d’autres productions animales, ce n’est pas non plus l’euphorie. En chair, nous avons été confrontés plus tôt à la mondialisation (années 2000) qu’en porc ou en bovin. » En bâtiment de poulets et dindes, le solde disponible en euros constants(2) a atteint 10,40 euros/m2/an, en recul par rapport à 2014. D’après l’enquête, s’installer en chair avec un bâtiment neuf reste toujours délicat (7,26 euros de solde en poulet-dinde, 14,79 euros pour les 50 % meilleurs). C’est beaucoup plus envisageable avec un bâtiment d’occasion (9,31 euros en poulet-dinde, 14 euros en canard). Ces chiffres ne tenant pas compte des aides entreprises et subventions.

(1) Voir aussi article " Une amélioration des marges quasi générale en chair "

(2) En tenant compte de l’inflation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui