L'Auvergne Agricole 21 février 2018 à 14h00 | Par Mélodie Comte

« Je ne fais pas mieux, je fais différemment »

À Saint-Denis-Combarnazat, Guillaume Meunier s’est réapproprié le choix, les achats et l’utilisation de ses produits phytosanitaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Guillaume Meunier, agriculteur à Saint-Denis-Combarnazat a acquis au fil des ans une précision d’horloger suisse pour l’application de ses produits phytosanitaires.
Guillaume Meunier, agriculteur à Saint-Denis-Combarnazat a acquis au fil des ans une précision d’horloger suisse pour l’application de ses produits phytosanitaires. - © M.Comte

Céréalier dans la plaine de la Limagne, Guillaume Meunier a réduit considérablement son utilisation de produits phytosanitaires. À grand renfort de formations et d’adaptations de son matériel, il démontre qu’il est possible de se ressaisir entièrement de ce volet. Du choix du produit à son application, en passant par l’achat et le calcul de la dose à appliquer, le céréalier décide et contrôle chacune des étapes. À la clé, une baisse significative de ses charges d’intrants et la fierté de   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Auvergne Agricole

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui