Réussir Aviculture 28 septembre 2007 à 15h24 | Par Armelle Puybasset

Initiative de formation - La coopérative Le Gouessant forme ses producteurs à communiquer

Les groupes de progrès du réseau 4 soleils organisés par la coopérative lamballaise ont un double objectif : améliorer les performances techniques de l´élevage et apprendre à communiquer sur son métier de producteur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Assis autour d´une table, installée pour l´occasion au milieu de la salle de conditionnement, ils sont une petite dizaine de producteurs d´oeufs de la coopérative Le Gouessant. Tous vêtus des protections sanitaires qui s´imposent - combinaison bleue, pédisacs et charlotte - ils sont aujourd´hui accueillis au Gaec des Lilas, à Saint Carreuc (22), pour participer à une réunion d´échanges sur le thème de la ventilation.
C´est d´abord Chantal Andrieu, l´une des trois associés du Gaec, qui prend la parole pour présenter l´exploitation et décrire le bâtiment de poules pondeuses : 35 000 places, rénové en 2002, de type Colorado et équipé de cages aménageables.

Les autres éleveurs se présentent à tour de rôle. De taille variant entre 24 000 et 40 000 places, tous leurs bâtiments sont conduits en ventilation transversale. Joël Rouault, responsable commercial aliment pondeuse, rappelle en préambule les principes fondamentaux de la maîtrise de l´ambiance. Besoins en air minimum, vitesse d´air, circuit d´air, brumisation : tous les paramètres sont abordés.
Chargé de l´animation, Joël Rouault veille à ce que chacun prenne la parole. Les échanges, plutôt timides au départ, s´intensifient au fur et à mesure. Chaque éleveur témoigne sur sa façon de régler la ventilation, sur ses observations, ses trucs et astuces. et enrichit le débat. Après cette phase plutôt théorique, les éleveurs et leurs techniciens rentrent dans l´élevage pour réaliser des essais de fumigènes. Ils modifient la dépression et observent l´impact sur le circuit d´air. La réunion dure entre trois à cinq heures. La prochaine aura lieu dans un autre élevage, sur un autre thème que les éleveurs auront eux-mêmes choisi.
Réunis dans la salle de conditionnement, les éleveurs et leurs techniciens partagent leur savoir-faire sur la maîtrise de la ventilation. ©A. Puybasset

Groupes de référence
« Plus qu´une simple réunion technique, cet après-midi de formation a également un intérêt pédagogique. Il a pour but d´apprendre aux éleveurs à communiquer sur leur métier et à partager leur savoir-faire », souligne Joël Rouault. Elle rentre dans le cadre des groupes de progrès du « réseau 4 soleils », dont l´objectif final est d´ouvrir des magasins de référence, dans lesquels les éleveurs viendront à tour de rôle mettre en avant leurs produits. « Il n´y a aujourd´hui pratiquement plus de lien direct entre le consommateur et le producteur. Or, qui mieux que lui peut parler du mode d´élevage et des qualités de sa production ? L´éleveur doit redevenir un acteur à part entière de la communication et de l´image véhiculée sur les produits agricoles, estime le responsable commercial. Mais cela reste un projet à long terme », tempère-t-il. D´ici là et pour s´y préparer, la coopérative Le Gouessant a mis en place des groupes de progrès et une « charte de production et d´engagement ».
En se réunissant autour de sujets techniques visant à améliorer leurs performances, les éleveurs apprennent par la même occasion à communiquer et à parler de leur métier. « Les éleveurs sont parfois isolés dans leur exploitation. » Les producteurs intéressés par cette démarche sont répartis dans des groupes de référence. Ils participent aux réunions en fonction de leurs centres d´intérêts, qu´ils soient d´ordre technique ou non (gestion des salariés pour les grosses exploitations, ergonomie au travail.). Toujours dans une même optique d´interaction et d´optimisation des résultats, un site intranet va être mis en place. Ce sera un lieu d´informations techniques et d´échanges entre éleveurs. Les producteurs d´oeufs reçoivent déjà à chaque fin de bande leurs résultats de ponte comparés à la moyenne du groupe. Cette démarche bien entamée en volailles (oeuf et chair) concernera toutes les productions animales de la coopérative.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui