Réussir Aviculture 14 décembre 2007 à 17h04 | Par Pascal Le Douarin

Influenza aviaire - Guerre déclarée aux virus faiblement pathogènes

La France vient de prendre un arrêté qui renforce les mesures de lutte dans les troupeaux porteurs de virus influenza faiblement pathogène.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

C´est avec presque quatre mois de retard que la France a adopté le 29 octobre un nouvel arrêté de 52 pages(1) relatif à l´ensemble des mesures de lutte à prendre dans les cas de suspicion et de confirmation de virus influenza aviaire, qu´ils soient hautement (IA HP) ou faiblement pathogènes (IA FP).
Alors que les cas d´IA HP sont rares - avec des conséquences économiques connues de tous - les cas FP l´étaient beaucoup moins(2) et n´étaient soumis ni à une déclaration obligatoire aux autorités internationales, ni à des mesures de lutte très contraignantes. Désormais, c´est fini. Tout d´abord, les vétérinaires sont tenus de déclarer sans délai toute suspicion d´influenza auprès des services vétérinaires. Après isolement dans une zone de un kilomètre de rayon, un foyer d´IA FP donnera lieu à l´abattage ou à l´euthanasie des volailles et à la destruction des oeufs à couver produits. Sauf autorisation, aucun élément ayant pu être contaminé ne pourra sortir de l´exploitation et sera détruit : cadavre, viande, aliment, fumier, lisier.

Les lieux seront décontaminés et surveillés au moins 21 jours avant repeuplement. Les mouvements de personnes, de véhicules, d´équipements seront réglementés. Des dérogations sont prévues pour les cheptels remarquables (cirque, zoo.).
La détection des cas FP aura deux origines possibles : le vétérinaire et la campagne de surveillance annuelle réalisée dans un échantillon d´élevages français et de troupeaux de reproducteurs (notamment de canards). Des notes de service vont être diffusées concernant les âges de prélèvement, leur nombre et le nombre de sérologies pour l´enquête 2008. Les barèmes et les modalités d´indemnisation des destructions restent à déterminer.

(1) JO du 8 novembre page 18225, consultable à : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Visu?cid=823020&indice = 18&table = JORF&ligneDeb = 1
(2) 46 cas détectés en 2006 par le programme de surveillance sur 1141 prélèvements.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui