Réussir Aviculture 30 novembre 2011 à 10h24 | Par A. Puybasset

Hygiène - Fini la gêne occasionnée par les poux avec Kénotrax

Producteurs d’oeufs, Claire et Jean-Luc Le Berrigaud sont parvenus à débarrasser leur bâtiment de poules pondeuses des poux rouges avec le produit Kénotrax, fabriqué par Cid-Lines et composé d’ingrédients organiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Claire et Jean-Luc Le Berrigaud, Franck Pocard de Prodhycal
et Hervé Rivolet de Cid-Lines. « Il vaut mieux agir le plus tôt
possible avant que l’infestation de poux rouges soit massive et plus dure à contrôler. »
Claire et Jean-Luc Le Berrigaud, Franck Pocard de Prodhycal et Hervé Rivolet de Cid-Lines. « Il vaut mieux agir le plus tôt possible avant que l’infestation de poux rouges soit massive et plus dure à contrôler. » - © A.PUYBASSET

Construit en 2002, le bâtiment de 50 000 poules pondeuses de Claire et Jean-Luc Le Berrigaud, à Monterblanc dans le Morbihan, a pendant longtemps été indemne de poux, tout du moins ceux-ci restaient bien cachés. Les producteurs ont découvert à l’été 2009 ce que signifiait une infestation par Dermanyssus gallinae. « La présence de poux a été observée trois mois après la mise en route d’un second bâtiment de 50000 places sur le même site, se souvient Claire Le Berrigaud, d’abord du côté des trappes puis dans tout le bâtiment. »


ACTION PAR CONTACT


Elle occasionnait surtout une gêne pour les éleveurs mais peu d’impacts sur les performances de ponte et la qualité des oeufs. L’emploi d’un acarifuge n’a pas donné les résultats escomptés. Sur la bande suivante, ils ont utilisé le produit Kénotrax, fabriqué par Cid-Lines et distribué dans l’Ouest par la société Prodhycal. Il a été pulvérisé sur les cages vers 50 semaines d’âge lorsque les poux redevenaient visibles. « Dès le lendemain, j’ai observé avec étonnement une poudre grisâtre répandue sur le sol. Les surfaces traitées étaient noircies. Il s’agissait en fait de grappes de poux desséchées, explique Jean-Luc Le Berrigaud, et la gêne a rapidement disparu. » Kénotrax est un produit liquide jaune pâle composé d’ingrédients organiques (amines en particulier). « Utilisable en présence des poules en élevages en cage ou au sol, c’est un produit nettoyant ultraconcentré qui agit par contact en dissolvant les nids des poux rouges, » précise Hervé Rivolet, de Cid Lines France. « Il prévient la prolifération incontrôlée de l’acarien. Il a des propriétés nettoyantes et mouillantes grâce à un mélange de surfactants cationiques, amphotériques et non ioniques. »

Le produit Kénotrax est dilué à 5 % et pulvérisé avec une machine Vich sur les six niveaux de cages
(ici, une photo de démonstration
à blanc).
Le produit Kénotrax est dilué à 5 % et pulvérisé avec une machine Vich sur les six niveaux de cages (ici, une photo de démonstration à blanc). - © a.PUYBASSET

TRAITER SANS LUMIÈRE


Les producteurs ont investi dans un pulvérisateur Vich pour appliquer efficacement le produit. Il est dilué à 5 % puis pulvérisé par les buses sur six hauteurs de cages (deux types de buses avec deux niveaux de pression pour pulvériser au fond de la cage mais également au niveau des lignes d’oeufs et des parois). Un traitement consiste en deux aller-retour en avançant au pas dans les allées, soit trois heures environ pour un bâtiment de 50 000 poules (280 litres de mélange pour 10000 poules). « Il est important de traiter une heure après l’extinction de la lumière », précise Franck Pocard, de Prodhycal. Les oeufs doivent être retirés. En cas de forte infestation,Hervé Rivolet recommande de réaliser trois applications successives à six jours d’intervalles, pour détruire les adultes qui étaient au stade de lente lors du premier passage.


AGIR SANS ATTENDRE


Lors du vide sanitaire qui a suivi, Jean-Luc a appliqué un second traitement avec une dilution à 10 % en veillant à ce que toutes les surfaces soient suffisamment trempées. « Il est important de profiter du vide sanitaire pour réduire la population de poux à un niveau très bas. » Le lot en cours de 25 semaines n’a pas encore été traité. L’éleveur reste vigilant et à l’affût du moindre acarien. « Chaque traitement a un coût (184,20 euros pour 20000 poules par application à 5 %, 25 litres de Kénotrax pour 500 litres d’eau), concède-t-il, et il peut être tentant d’attendre le dernier moment pour agir. Mais on sait bien qu’il vaut mieux agir le plus tôt possible avant que l’infestation soit massive et plus dure à contrôler. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui