Réussir Aviculture 09 février 2007 à 17h32 | Par Pascal Le Douarin

Filière pintade - Les professionnels explorent deux pistes de communication

Accouveur landais, président du CIP depuis la fin de l´année 2005, Guy Bergès veut créer une semaine de la pintade et trouver un moyen de l´identifier dans les linéaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Les études du comportement des ménages le montrent bien. Nos consommateurs sont un peu rustiques, plutôt aisés, et ils vieillissent, résume Guy Bergès. Il faut rajeunir tout cela. » Aussi a t-il lancé deux pistes « qui sont pour moi très importantes ». Il s´agit tout d´abord de créer un événement annuel du type « la semaine de la pintade » qui se déroulerait la première semaine d´octobre. Sous une approche festive, elle correspondrait à la période de consommation du gibier d´automne.
Mieux positionnée dans les linéaires
Son deuxième credo est de mieux positionner la pintade dans les linéaires de grande surface, pour le distinguer nettement du poulet label voisin. La grande distribution ne compte pas créer un rayon pintade spécifique ou plus grand qu´il n´est. Il faut donc trouver autre chose pour se démarquer.
L´idée de Guy Bergès est d´identifier visuellement la pintade. « Le packaging serait particulier. Il faut travailler sur la barquette ou sur le film. » Sur le premier point, il semble difficile d´imposer aux différents abattoirs un code couleur particulier, sachant que chacun a le sien. Reste le film. « A nous de trouver le motif imprimé qui fera tout de suite penser à la pintade. » Entre partenaires de la production, de l´abattage et de la distribution, les préparatifs n´en sont qu´à leurs prémices. Contactée, la Fédération des centrales de distribution (FCD) est favorable à ces deux projets qui pourraient dynamiser les ventes. Quant aux opérateurs, ils pourraient continuer à mettre leurs propres logos et étiquettes. Accepteront-ils une signature commune aux pintades standard, label ou certifiées, découpées ou entières ?

A savoir
Pour la première fois en 2006, avec + 2,2 % les achats des ménages, allant du 9 octobre au 5 novembre 2006, ont été supérieurs à ceux de la même période 2005. Cependant, la baisse cumulée est de 11,3 % jusqu´au 5 novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui