Réussir Aviculture 03 juillet 2007 à 15h23 | Par Armelle Puybasset

Filière pintade - L´élevage de pintades Label non éjointées est possible

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans le cadre des nouvelles réglementations européennes relatives au bien-être animal, il n´est pas exclu que l´éjointage des ailes des pintades label soit un jour interdit. Pour anticiper cette éventuelle évolution de la réglementation, l´Itavi et l´Arvol(1) ont étudié le comportement de pintades non éjointées dans trois élevages au cours des années 2005 et 2006. « Lors des essais, les résultats techniques ont été excellents en comparaison de la moyenne des groupements », a indiqué Florence Van der Horst, de l´Itavi lors de la journée des professionnels de la pintade, organisée le 22 mai à Angers.
Sur les parcours accidentés et pentus, la clôture doit être rehaussée. ©DR

Intérêt économique
La qualité des carcasses est conforme (pas d´augmentation du taux de déclassés et de saisies). L´intérêt économique est confirmé (coût de l´éjointage en moins, meilleur IC.). « Lorsque le parcours est sur un terrain plat, les animaux ne franchissent pas la clôture. Les vols sont restreints. Des aménagements sont toutefois nécessaires lorsque le parcours est accidenté et pentu (clôture de 3 mètres de hauteur composée d´un grillage d´1,5 mètre surmonté d´un filet d´1,5 mètre). » Le surcoût lié au rehaussement de la clôture est d´environ 1500 ?. Un investissement surtout rentable pour les élevages spécialisés en pintades.

(1) Association régionale volailles de chair d´Aquitaine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question