Réussir Aviculture 18 octobre 2016 à 08h00 | Par La rédaction

Des leaders mondiaux irrattrapables en tête de la filière poulet

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En 2015, le Brésil reste le premier producteur mondial de poulet.
En 2015, le Brésil reste le premier producteur mondial de poulet. - © P. Le Douarin

Dans le classement de FranceAgriMer sur la compétitivité globale de la filière mondiale (1) poulet de chair, le Brésil reste largement en tête devant l’Ukraine qui, portée par la dévaluation de sa monnaie, a fait un bond spectaculaire en 2015. « Une évolution du taux de change dans un pays peut dynamiser ou ruiner les efforts qui ont été faits par ses opérateurs nationaux », souligne Christian Renault d’AND International. Les conditions sanitaires ont moins d’impact sur la compétitivité, mais elles pèsent beaucoup sur le commerce. Elles freinent les capacités à exporter (USA en 2015, France en 2016) ou à produire (cas de la Chine avec la génétique occidentale bloquée par l’influenza). Les États-Unis sont quatrièmes du classement, derrière la Russie. Affectés temporairement et marginalement par l’influenza pour exporter leurs coproduits (cuisses notamment), les États-Unis restent le premier producteur mondial autocentré sur son marché domestique. Quant au Brésil, lui aussi favorisé par ses matières premières, il continuera à développer une stratégie d’exportation de valeur ajoutée bien différente de celle des USA. Ses entreprises mondialisées (JBS, BRF) s’implantent à l’étranger et vendent des produits marketés adaptés à chaque marché. Faute d’entreprises de taille mondiale et de débouchés structurés, les Européens de l’Est (pourtant moins chers) ont peu de chance de détrôner le Brésil. Enfin, les autres Européens peuvent juste espérer valoriser leurs coproduits à l’export (pattes, ailes…) et maintenir leurs marchés de niche, comme le poulet français export misant sur une marque forte.

(1) troisième comparaison internationale. Etude de compétitivité globale de la filière française du poulet de chair pour l'année 2015, comparativement à celle de 17 pays.

Voir aussi article " La filière poulet française en position médiane sur l'échiquier européen ".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui