Réussir Aviculture 04 août 2005 à 14h21 | Par P. L.D.

Concentration dans l´aval de l´oeuf - Glon et Coopagri-Bretagne créent Ovoteam

Une coopérative et un privé créent une holding pour s´assurer le leadership de la transformation des oeufs, un métier et un secteur en plein développement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Coïncidence ou pas, c´est en plein cafouillis des cours de l´oeuf que les groupes Coopagri-Bretagne et Glon ont annoncé fin mai la constitution d´une holding commune, dénommée « Ovoteam ».
Les deux partenaires, aux activités et marchés complémentaires, motivent cette alliance par la nécessité d´apporter des réponses de plus en plus pointues et adaptées aux clients (service, innovation.) et de trouver des synergies (recherche et développement, rationalisation des outils et des réseaux commerciaux.).
Cette alliance capitalistique est détenue à 39 % par Coopagri-Bretagne et 61 % par Glon. C´est Yves Bleunven, directeur de la filière oeuf aval de Glon, qui assure la présidence d´Ovoteam, secondé par Michel Perramant, directeur d´Épi Bretagne, et promu directeur industriel de l´ensemble. Ovoteam regroupe des activités industrielles et commerciales dirigées vers l´industrie agro-alimentaire (IAA) et la restauration hors domicile (RHF).

Au plan industriel, sont réunis les sites Glon « Trois vallées » (53) (produits liquides), « Le Cam » (56) (oeufs durs écalés, oeufs coquille) et pour Coopagri-Bretagne « Épi Bretagne » (22) (oeufs durs, produits élaborés et liquides). S´ajoute la filiale tchèque de Glon, Framagro (produits liquides et élaborés). Au plan commercial, les deux partenaires détenaient, ensemble et depuis 1999, la société Ovifrance (produits secs et concentrés), à laquelle s´ajoute Oviczepol (Tchéquie).
Ovoteam, opérationnelle début juillet, annonce 110 millions de chiffre d´affaires (pour 1,3 milliard d´oeufs dont 1,1 en France) ce qui en fait le quatrième opérateur du secteur en Europe. Mais il annonce posséder la gamme la plus complète de produits d´oeufs.
Quatre familles seront commercialisées : aux IAA les produits liquides « Trois vallées » et les produits secs et concentrés « Ovifrance » ; à la RHD les produits élaborés « Ovipac » et les oeufs coquille « Oviland ».
Conquérir l´Europe de l´Est et l´Asie
Elle compte se développer sur l´Europe (sud et nord) à partir de ses bases à l´ouest mais aussi sur l´Est à partir de la Tchéquie. Des antennes asiatiques sont aussi programmées.
Les activités amont de chaque partenaire sont peu concernées. Chacun conserve ses positions avec les groupements d´éleveurs (fourniture d´aliment, suivi des élevages, reprise des oeufs), si ce n´est que les élevages Coopagri-Bretagne (300 millions d´oeufs en 2004) livreront « une part significative de leurs oeufs au groupe Glon », d´après Hervé Talec (responsable productions animales Coopagri-Bretagne).
En ces temps de crise, l´adossement des éleveurs à une filière aval structurée est un facteur de résistance estiment les deux partenaires. Pour une région éloignée des centres de consommation d´oeufs coquille, investir sur la transformation est aussi un moyen de fixer la production bretonne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui