Réussir Aviculture 13 juin 2007 à 18h05 | Par Pascal Le Douarin

Compostage - Une station entièrement tracée

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le site nouvellement conçu à Roussay (49) par l´accouveur Eclosion est une station de co-compostage de 1600 m2 -couverte mais non hermétique - qui va transformer environ 750 tonnes de déchets de couvoir et 3000 tonnes de fumiers en environ 2500 tonnes de compost.
Elle a été conçue sur trois niveaux contigus : une zone de stockage des fumiers et de mélange quotidien avec les déchets ; une zone de compostage avec trois andains ; une zone de maturation. Elle a démarré en novembre 2006. Toutes les opérations sont notifiées et les produits tracés du début à la fin du process. Les déchets d´éclosions arrivent chaque jour et sont mélangés aussitôt avec du fumier. Xavier Naud, responsable du fonctionnement de cette station, charge une mélangeuse de 15 m3 de 20 à 25 % de déchets et complète par du fumier. Des buses diffusent les bactéries lors du brassage.
Laurent Rineau d´Éclosion vérifie une des trois sondes de suivi de température qui sont fichées dans chacun des trois andains en compostage. ©P. Le Douarin

« Il existe une dose certaine d´empirisme, reconnaît Laurent Rineau d´Eclosion, mais nous avons su trouver les bons réglages. » D´autres substrats imposeraient sans doute d´autres réglages. Une fois brassé, le mélange est mis en andain au second niveau. Chaque tas est identifié par un numéro (de 1 à 42) et un andain complet est constitué en trois semaines. Il est équipé de trois sondes de suivi continu de la température. Au coeur du tas, celle-ci atteint 54 ºC en une dizaine de jours et se maintient durant tout le compostage (42 à 63 jours maximum). Si pour une raison indéterminée, le tas ne monte pas tout de suite en température, il est repris pour être à nouveau brassé et réensemencé en bactéries. L´andain composté est transféré au troisième niveau maturation, après les analyses bactériologiques et chimiques. Ces dernières sont conformes à la norme amendement organique NFU 44051.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Aviculture se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pourrait-on ouvrir le capital des élevages pour permettre d’investir ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui