Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un chai presque sans eau ni électricité

Depuis trois ans, Joël Dupas, vigneron au Château Béchereau en Gironde, a réduit de façon drastique sa consommation en eau et en électricité grâce à son chai de vinification intelligent.

De nos jours, l’idée peut paraître surprenante tant les machines peuplent les chais. Pourtant, Joël Dupas, vigneron au Château Béchereau aux Artigues de Lussac, en Gironde, a fait le choix d’équiper son deuxième chai de vinification du strict minimum. Exit la thermorégulation, le pressoir ou encore les pompes : seuls un néon basse consommation et une lampe à drosophiles sont reliés à l’électricité. Sans tuyaux, l’utilisation d’eau est quant à elle réduite au simple lavage du pigeur et des cuves après décuvage.

Mais avant d’en arriver là, le vigneron a tout d’abord étudié le type de vin qui se prête à de telles conditions, et dimensionné le chai. Pas question d’y vinifier les blancs et rosés, dont le profil aromatique est trop dépendant des températures. Et qui dit absence d’électricité, dit aussi plus de travail manuel. Il a ainsi choisi de consacrer ce chai à ses parcelles à forte valorisation : celles des terroirs de lalande-de-pomerol, principalement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole