Réussir vigne 30 mai 2001 à 13h31 | Par Claudine Galbrun

Viticulture - Variétés anciennes, recherche de la typicité avant tout

Une moindre productivité et surtout une typicité affirmée : telles sont désormais les caractéristiques que cherche à mettre en évidence la sélection clonale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Ces nouveaux objectifs de sélection (en plus d´une qualité sanitaire irréprochable, ce qui constitue toujours un critère essentiel) ont été fixés il y a environ cinq ans, au niveau national par l´Entav (Etablissement national technique pour l´amélioration de la viticulture) et le CTPS (Comité technique permanent de la sélection). Le CTPS n´agrée plus désormais de clones trop productifs et qui n´apportent pas un niveau qualitatif suffisant par rapport aux clones déjà agréés et utilisés comme témoins. "Les aptitudes onologiques des clones présentés à l´agrément sont désormais des critères essentiels", indique Christophe Schneider, secrétaire de la section vigne du CTPS et chercheur à l´Inra de Colmar. Celui-ci ajoute : "cela représente un changement très net par rapport aux premiers objectifs de sélection qui s´attachaient avant tout à la qualité sanitaire et à la régularité quantitative de la production". Après la première génération de clones issus de la sélection conduite entre les années 1960 et 1980, une seconde génération dotée de ces nouvelles caractéristiques est désormais attendue. Ainsi, les nouveaux clones agréés doivent présenter une typicité incontestable dans la variété, une intensité aromatique tant au nez qu´en bouche, une finesse des arômes ainsi qu´une complexité et un équilibre lors de la dégustation.

Des clones pour toutes les variétés inscrites
Au-delà ou en plus de ces nouvelles caractéristiques, la sélection clonale se doit de répondre aux attentes des viticulteurs qui souhaitent disposer de matériel certifié et présentant des garanties sanitaires et culturales. Ainsi, en fonction des caractéristiques préalablement définies, un travail important reste à faire sur des variétés aussi largement distribuées que le chardonnay, le cabernet franc, le pinot noir ou même la syrah pour proposer aux viticulteurs des clones complémentaires, souligne Laurent Audeguin, ingénieur à l´Entav.
"Mais il est aussi urgent d´aboutir à la mise à disposition des viticulteurs de clones pour toutes les variétés inscrites au catalogue français", indique Christophe Schneider. Sur 200 variétés anciennes inscrites, 80 n´ont pas aujourd´hui de clone agréé. Sur ces 80 variétés, seulement une vingtaine présentent un intérêt viticole et onologique certains, estime C. Schneider dont l´arbane, le césar, le grolleau gris, le muscat à petits grains rouges ou encore le prunelard. "La plupart de ces variétés ne sont plus cultivées que sur quelques ha (20 en général). Elles ne sont pas menacées de disparaître mais parfois n´offrent plus une base de prospection génétique suffisamment large pour mener à bien la sélection clonale", constate C. Schneider. Il s´agit de variétés très locales, souligne encore Laurent Audeguin qui cite le tibouren ou le terret blanc. "Mais elles font partie du patrimoine et parfois même, elles sont inscrites dans les décrets des vins AOC. C´est par exemple le cas du muscardin ou du brun argenté dans l´AOC châteauneuf du pape". Il existe aussi le cas de variétés inscrites ne disposant que d´un seul, voire deux clones. Là-aussi, les travaux d´expérimentation doivent se poursuivre d´autant plus que cela concerne parfois des variétés importantes comme le viognier, la marsanne, le riesling ou encore la muscadelle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui