Réussir vigne 05 juillet 2002 à 14h32 | Par Julien Huchette

Viticulture - Quatre utilisations possibles de l´éthéphon

Éclaircissage, égrappillonnage, maturation et limitation du nombre de rognages sont quatre opérations envisageables par l´emploi de l´éthéphon, mais qui exigent une parfaite maîtrise technique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Quand on parle éthéphon, on pense éclaircissage chimique. C´est oublier que ce produit a d´autres usages. Sébastien Rieublanc, adjoint d´exploitation au château de Lestrille à Saint Germain Du Puch en Gironde, l´utilise tous les ans. « Nous suivons une logique de maîtrise de rendement et d´homogénéisation qualitative. Pour y arriver, l´éthéphon peut s´avérer indispensable. »
Pour l´utiliser à bon escient, des placettes d´observation ont été mises en place dans toutes les parcelles. « Nous établissons des comptages : estimation du rendement et calcul du rapport entre les baies supérieures et inférieures à 4 mm. Car seules les baies inférieures à 4 mm tombent, les autres poursuivent leur développement. » Il est ainsi possible de réguler le rendement annuel. Les grappes deviennent plus aérées, les ailes sont éliminées. Même si cette technique peut se révéler efficace, Sébastien Rieublanc admet que des incertitudes subsistent : « L´estimation du rendement reste difficile à cette époque. »

Amélioration de la couleur des rouges
Il assure néanmoins que l´éthéphon se montre toujours intéressant pour les autres utilisations, notamment la maturation. Pour lui, il est essentiel d´obtenir une vendange de qualité homogène. « Sur une parcelle, des zones sont plus en retard que d´autres. Appliquer l´éthéphon sur les zones tardives, souvent des "bas de parcelles", permet d´avancer la maturité (environ dix jours) et ainsi d´obtenir une vendange qualitativement homogène. »
Le produit permet également d´améliorer la couleur. Yvon Bugaret, ancien chercheur à l´Inra de Bordeaux, souligne : « L´application d´éthéphon au stade 20-30 % de baies verées permet d´augmenter de 40 % les teneurs en anthocyanes, mais également d´améliorer sensiblement les teneurs en polyphénols et en tanins. » Deux techniques sont alors envisageables : « soit appliquer à une dose de 2 litres par hectare en traitement dirigé sur zone fructifère, soit couvrir l´ensemble du feuillage avec 2,5 litres par hectare. »

Economie d´au moins un écimage
Autre intervention possible : l´égrappillonnage. Les cépages comme les cabernets, surtout le cabernet franc, développent facilement des grappillons. Traiter à l´éthéphon permet de les détruire. « L´application de l´éthéphon au cours de la pleine floraison des grappillons provoque la destruction de ces fructifications secondaires qui vivent aux dépens de la récolte principale. » Yvon Bugaret précise que « appliqué trop tôt ou trop tard, l´efficacité de ce traitement peut être décevante », tout en garantissant « que ce traitement anti-grappillons est sans danger pour la récolte en le situant au stade fermeture des grappes ». Il souligne que « orientée sur l´égrappillonnage, l´application doit se réaliser de préférence par pulvérisation pneumatique sur l´ensemble de la végétation. » Traiter la totalité du feuillage induit, en outre, l´arrêt provisoire de la végétation foliaire au profit de la zone fructifère. « La croissance des pousses est limitée permettant d´économiser au moins un écimage et de réduire la zone sensible au mildiou de fin de saison. »

Au niveau du coût, l´application d´éthéphon, observation comprise, est estimée à 170 euros l´hectare. « Comparé à un éclaircissage manuel, il est bien meilleur marché, explique Sébastien Rieublanc. Qui plus est, avec l´éthéphon, il n´y a pas de phénomènes de compensation comme on le voit avec un éclaircissage manuel ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,