Réussir vigne 02 juin 2003 à 16h03 | Par Julien Huchette

Viticulture - Le réchauffement de la planète va-t-il doper les ravageurs ?

Le réchauffement climatique pourrait amener une extension géographique des ravageurs dans les vignobles. S´il se poursuit, il est probable qu´il entraîne une évolution dans les stratégies de lutte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis une bonne dizaine d´années maintenant, les vignobles français connaissent un réchauffement thermique. En Champagne par exemple depuis dix ans, les températures ont augmenté de un à deux degré ! Si cette évolution se confirme, elle pourrait bien à terme amener une recrudescence des parasites. En effet, selon l´Inra, les changements climatiques entraîneraient une extension de l´aire géographique de certains ravageurs. L´institut a déjà constaté l´extension de la chenille processionnaire du pin qui semble progresser vers le Nord et en altitude, une extension qui s´expliquerait par le réchauffement climatique. Pour la vigne, il n´y a encore rien de sûr. En Champagne pourtant, l´Eudémis, une espèce préférentiellement située en région chaude, se propage un peu plus dans le vignoble. Auparavant concentré autour des villes de Reims et Epernay, l´Eudémis progresse et atteint des zones plus en périphérie et plus isolées.

Laurent Panigaï du CIVC (Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne) explique qu´il peut y avoir deux raisons à cela. « Ce peut effectivement être dû au climat mais aussi à une amélioration des connaissances et des observations. » L´Eudémis reste pour l´instant un ravageur « secondaire » du vignoble champenois. Si rien aujourd´hui ne permet encore de connaître les conséquences du réchauffement sur le parasitisme en France, celles-ci pourraient toutefois être importantes dans quelques années, au niveau du parasitisme mais également au niveau des maladies. La répartition hydrique se verra modifiée et les pluies seraient plus abondantes en zone septentrionale.

Une pluviométrie plus importante associée à une hausse des températures pourrait entraîner une recrudescence de certaines maladies cryptogamiques comme le mildiou ou le black-rot. D´autant que l´Inra souligne qu´un réchauffement conduirait à terme à une plus grande fréquence d´événements climatiques extrêmes : sécheresses excessives, pluies violentes et abondantes. « Cela entraînera un stress supplémentaire sur les végétaux les rendant potentiellement plus sensibles aux attaques de certains ravageurs ». De façon plus générale, le réchauffement influera en tous les cas sur la qualité de récolte des raisins. « Elle décalerait la période de maturation vers des conditions thermiques plus chaudes alors qu´actuellement, en zone méditerranéenne, des températures fraîches apparaissent comme un facteur de qualité ».

Depuis la deuxième moitié du 19e siècle, le climat s´est réchauffé de 0,7 ºC en moyenne et les chercheurs pronostiquent une élévation des températures de 1,5 à 5 ºC d´ici 2100. Les causes du changement climatique sont mal connues. Certains scientifiques considèrent qu´il pourrait s´agir d´un réchauffement « naturel » comme il a pu avoir lieu durant le Moyen âge (entre le 10e et le milieu du 14e siècle, la planète s´était réchauffée de 1,5 à 2ºC). D´autres scientifiques voient plutôt en l´action de l´homme le principal responsable. Les quantités de CO2, de CH4, et de N2O, les plus importants gaz à effet de serre avec la vapeur d´eau, ont effet vu leur quantités dans l´atmosphère considérablement augmenté ce dernier siècle : les teneurs en CO2 sont passées de 280 ppmv en 1750 à 367 ppmv en 1999 et les pronostics tablent sur une teneur d´environ 500 ppmv pour 2100, une élévation jugée « dramatique » par les scientifiques. La teneur en CH4 a augmentée de 150 % depuis 1750... D´ici une vingtaine ou trentaine d´années, on connaîtra mieux les véritables causes de cette évolution. Reste à savoir s´il sera encore temps pour éventuellement enrayer le processus...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,