Réussir vigne 01 décembre 2004 à 12h21 | Par Philippe Cazal - Paysan du Midi

Viticulture - Le morrastel noir à jus blanc, un cépage du Languedoc-Roussillon à bichonner

Le morrastel noir à jus blanc, cépage désormais recommandé en Languedoc-Roussillon, est à réserver aux terroirs de coteaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le morrastel noir à jus blanc peut désormais, en tant que cépage recommandé dans les Pyrénées-Orientales, l´Aude, l´Hérault, le Gard et le Sud de la Lozère, entrer dans la composition des vins de table et des vins de pays de département. Mais il ne figure pour l´instant dans le décret d´aucun vin de pays de zone régionale ou locale. Et il ne peut être vinifié en AOC. Il faudrait pour cela une expérimentation nouvelle et l´autorisation de l´Inao. L´AOC coteaux du Languedoc est toutefois en train de préparer un dossier de demande de classement.
Ce cépage traditionnel de cette zone de production, trouve en effet sa pleine expression en assemblage et serait susceptible de renforcer la typicité originale de ces vins, notamment sur le terroir des Grès de Montpellier. Sa culture requiert de l´attention. C´est un cépage tardif qui ne supporte pas des implantations en terroirs trop frais. En même temps, sa vigueur lui interdit un terroir trop fertile.
Il faut le cueillir au minimum à 12,5 degrés potentiels pour qu´il ait atteint sa pleine maturité phénolique. En même temps, il présente l´intérêt de ne pas monter excessivement en degré et de conserver sa fraîcheur. La date de récolte est par ailleurs conditionnée par le fait que les grappes, à maturité, ont tendance à s´égrener rapidement.
Le morrastel est sensible à la pourriture grise, du fait de la structure assez compacte de ses grappes.©P. Cazal

Un cépage adapté aux terroirs de coteaux
Le morrastel nécessite des réglages techniques : réflexion avant plantation pour choisir la parcelle (ce cépage étant adapté aux terroirs de coteaux) et le porte-greffe qu´il ne faudra pas trop vigoureux ; taille courte pour limiter la taille des baies et des grappes ; palissage pour aérer la zone fructifère, réguler la charge avec éclaircissage certaines années. Tout cela permettra d´éviter le risque de pourriture grise, auquel ce cépage est sensible du fait de la structure assez compacte de ses grappes. Attention toutefois ! Il n´y a pas de bois à disposition : il faut les commander longtemps avant plantation aux pépiniéristes afin qu´ils programment leurs différentes opérations de multiplication.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui