Réussir vigne 06 juin 2003 à 18h13 | Par Claudine Galbrun

Viticulture - L´affectation parcellaire de l´Armagnac en marche

Après Cognac, la filière armagnacaise souhaite mettre en adéquation son offre avec le marché. Ce qui passera par une affectation prévisionnelle des surfaces à une production donnée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La filière armagnacaise a présenté récemment au Ministère de l´agriculture son plan de développement du vignoble dont le principal objectif est de spécialiser le vignoble en fonction des débouchés. Si ce plan est entériné, il sonnera le glas du cépage double fin. Chaque producteur devra alors s´engager à affecter préalablement ses parcelles à une production donnée : armagnac, floc, vins de pays, débouchés industriels. Chaque production devra respecter un rendement défini. Pour l´armagnac, celui-ci est inscrit dans le décret. L´Inao devrait d´ailleurs lors de son prochain comité des vins, en mai, adopter, du moins c´est ce que souhaite le BNIA (Bureau national interprofessionnel de l´armagnac), une révision du décret armagnac qui mettrait en place notamment cette identification parcellaire.

Un rendement maximum fixé à 90 hl/ha
Pour les vins de pays de gascogne, le syndicat souhaiterait que le rendement maximum soit fixé à 90 hl/ha plus 9 hl de non-vins pour les vins blancs afin de permettre l´auto-enrichissement à ces vins et de conserver leurs spécificités aromatiques. Pour le syndicat, ce plan permettra de connaître à l´avance l´orientation de la production et le cas échéant d´intervenir. La Cova (Confédération de la viticulture armagnacaise) qui rassemble structures coopératives, vignerons indépendants ainsi que les syndicats de produits devrait jouer le rôle dans un premier temps d´organe suprême de régulation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui