Réussir vigne 01 septembre 2003 à 17h31 | Par Catherine Bioteau

Viticulture - En Bourgogne, le retour de la plantation en foule

En Bourgogne, le Domaine de La Vougeraie expérimente une plantation à 38 000 pieds/ha, rappelant les anciennes plantations en foule.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

38 000 pieds à l´hectare, pas un de moins ! Au Domaine de la Vougeraie*, les très hautes densités de plantation ne font pas peur. Elles sont expérimentées depuis un an sur une parcelle de gevrey-chambertin. « Une petite parcelle de 16 ares, difficilement mécanisable, sur un coteau très pentu, explique Bernard Zito, chef de culture. L´idée était de refaire une plantation en foule comme c´était la tradition avant la crise phylloxérique. » A l´époque, les densités de 40 voire 50 000 pieds/ha n´étaient pas rares. Pas d´alignement, ni de palissage, les ceps poussaient de façon anarchique. Peu d´arrachage, on renouvelait les vignes par simple « provignage » : les sarments étaient couchés à terre jusqu´à ce qu´ils prennent racine.
©C. Bioteau


L´intérêt de ces hautes densités résiderait dans la qualité des raisins. « Je suis persuadé que plus on augmente la densité, plus on trouve la qualité, grâce à la concurrence qui se crée entre ceps. Chaque pied ne donne qu´une ou deux grappes, mais extrêmement concentrées. Il vaut mieux deux grappes par pied sur cinq pieds, que 10 grappes sur un même pied. » A la Vougeraie, le rendement devrait être le même qu´habituellement, soit 25 à 30 hl/ha. Troisième millénaire oblige, le chef de culture a opté pour une « foule améliorée ». Les ceps sont alignés, avec un espace de 50 cm entre chaque rang et de 1 m tous les quatre rangs. Cette allée plus large, enherbée pour concurrencer les rangs extérieurs, permet de travailler les deux rangs attenants. Sur les rangs, les ceps sont plantés tous les 50 cm, en quinconce d´un rang à l´autre. Reste le coût : celui de la plantation est multiplié par quatre, sans compter le travail manuel. Mais tout devient envisageable quand la bouteille se vend à plus de 30 euros.

La première récolte est attendue d´ici 2 ou 3 ans, qui viendra conforter ou infirmer les espérances des expérimentateurs. A moins que le Syndicat de défense de l´appellation ne l´entende pas de cette oreille. Le décret de l´AOC, qui fixe la densité minimale à 8000 pieds/ha, prévoit également une limite maximale de 13 000 pieds/ha. Les garants du terroir et de la tradition feront-ils une entorse à la règle pour revenir... au terroir et à la tradition ?


*Domaine d´élite du groupe Boisset (38 hectares).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui