Réussir vigne 15 avril 2010 à 09h14 | Par I. Montigaud

Viticulture durable - Protect Planet®, une marque verte reconnue

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La marque Protect Planet® déposée par la coopérative Anne de Joyeuse dans l’Aude n’est peut-être pas encore un argument commercial, en revanche c’est une marque reconnue et appréciée, un atout en temps de crise.
La marque Protect Planet® déposée par la coopérative Anne de Joyeuse dans l’Aude n’est peut-être pas encore un argument commercial, en revanche c’est une marque reconnue et appréciée, un atout en temps de crise. - © DR

La marque Protect Planet® déposée par la coopérative Anne de Joyeuse dans l'Aude n'est peut-être pas encore un argument commercial, en revanche c'est une marque reconnue et appréciée, un atout en temps de crise. « Les Vignerons d'Anne de Joyeuse n'ont pas attendu le Grenelle de l'Environnement pour s'engager dans l'agriculture durable » précise Guy Andrieu, directeur de la coopérative Anne de Joyeuse. Dès 1994, le ton était donné et en 2000, Anne de Joyeuse était d'ailleurs la 1ère cave certifiée Agriconfiance. Depuis 2007, la cave a déposé la marque Protect Planet®  qui figure sur l'ensemble de ses bouteilles.

Un élément différenciateur

« Cette marque a été testée sur les marchés internationaux et nous pouvons affirmer aujourd'hui qu'elle est reconnue » commente Guy Andrieu. D'ailleurs, ce n'est sans doute pas un hasard si les ventes de la coopérative n'ont pas cessé de progresser depuis 4 ans en passant de 1,5 millions de bouteilles à 3,2 millions de bouteilles en 2009 dont 50 % à l'export. « Au-delà de notre engagement dans l'agriculture durable, nous avons développé une gamme cohérente et structurée autour des vins des pays et des AOC » ajoute-t-il. Chez Anne de Joyeuse, avec des noms de marque comme la Butinière ou Coquelicot, les vins sentent bon la nature, une démarche très appréciée sur des marchés comme l'Amérique du Nord et l'Europe, mais comme le précise Guy Andrieu, « les prix restent raisonnables (7 euros par bouteille pour les AOC, 4,5 euros pour les vins de pays) et la marque Protect Planet®  contribue à nous placer sur les marchés mais ne permet pas une augmentation des tarifs ». Anne de Joyeuse entend poursuivre son engagement dans le développement durable avec d'ici 2 ans le lancement d'une gamme bio ; d'ores et déjà plus de 100 hectares y sont consacrés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui