Réussir vigne 27 août 2007 à 15h02 | Par Marion Ivaldi

Viticulture durable - Lutter contre les adventices par les plantes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Sur une parcelle, les plantes ne sont pas les calmes et placides individus que nous voulons bien voir. Non ! Elles se livrent quelques batailles invisibles. Outre le phénomène bien connu de compétition physique, où la plus vigoureuse espèce l´emporte sur la chétive, il existe des attaques chimiques en règle.
Un phénomène que les scientifiques ont baptisé " allélopathie ". " De nombreuses espèces végétales synthétisent des molécules capables d´inhiber la germination et le développement des plantes croissant dans leur voisinage ", explique Nicolas Delabays, chercheur au RAC de Changins, en Suisse. Et l´on voit vite l´intérêt que pourrait avoir la connaissance précise de ce phénomène dans un contexte où l´on cherche à réguler l´utilisation d´herbicides : une maîtrise de la flore spontanée par une couverture végétale allélopathique.
©P. Cronenberger

Le brome des toits et l´orge des rats
A condition que l´espèce allélopathique ne soit pas trop gourmande d´eau et d´azote, de façon à préserver la vigne. L´équipe du laboratoire de Changins a identifié deux espèces particulièrement intéressantes en viticulture : le brome des toits et l´orge des rats dont les propriétés phytotoxiques sont indéniables. Elles permettent une bonne couverture du sol durant l´hiver, le mulch qu´elles forment durant l´été protège le sol et limite le développement d´une flore spontanée.
Elles ont également l´avantage de se re-semer seules. Cependant, " le rôle joué par l´allélopathie dans cette évolution de la végétation au champ doit encore être précisé. Une connaissance des molécules impliquées est indispensable ", insiste Nicolas Delabaye.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui