Réussir vigne 27 octobre 2004 à 08h43 | Par S. L. Q.

Viticulture - Au domaine de la Roche-Audran (Côtes du Rhône), trois vendanges pour une même parcelle

S´appuyant sur une connaissance très fine de l´histoire pédologique de leur vignoble dans le but d´obtenir les meilleurs assemblages, certains vignerons vendangent une même parcelle en trois lots différents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Séparer les raisins issus du même rang lors des vendanges jusqu´à trois lots distincts est désormais chose courante au domaine de la Roche-Audran à Buisson, dans les Côtes du Rhône. « J´effectue des prélèvements de baies sur trois zones distinctes sur cette parcelle de 2 ha, explique Vincent Rochette, viticulteur du domaine. La maturité peut alors être différente d´une zone à l´autre et me forcer à vendanger l´une d´elles quelques jours avant les autres. En général, quand le temps le permet, la vendange s´effectue exclusivement à la main mais lorsque la vendange est effectuée à la machine et concerne toute la parcelle, des repères fixés au vignoble permettent d´arrêter le secouage et ainsi de ne pas mélanger les raisins. » Une organisation qu´il a fallu rôder et dont le coût s´intègre à la démarche de vins haut de gamme dans laquelle est entré près du tiers du domaine, soit environ 10 hectares.
©S.L.Q

Sur cette parcelle du domaine de la Roche-Audran, les raisins issus du sol argilo-calcaire à gros galets roulés (arrière plan) et du sol aux dépôts caillouteux calcaires et au sous-sol argilo-sableux (premier plan) sont vendangés et vinifiés séparément.

C´est grâce à cette démarche de qualité menée avec une association de domaines (les Domaines d´excellence) que Vincent Rochette a en effet constaté, il y a quelques années, que des raisins issus d´une même parcelle pouvaient ne pas se marier harmonieusement lors des vinifications. Il a alors cherché l´explication à ce phénomène dans l´histoire géologique et pédologique de la région qui a permis la formation de sols de types très différents. Peuvent ainsi affleurer au niveau d´une petite unité de surface, une multitude de sols, comme dans cette parcelle du domaine de la Roche-Audran où trois sols distincts ont été répertoriés. « Le premier sol est argilo-calcaire à gros galets roulés, anciens apports du Rhône. Ce sol donne plutôt un vin équilibré, avec du caractère et peut constituer une tête d´assemblage. Le sol voisin, aux dépôts caillouteux calcaires et au sous-sol argilo-sableux d´origine marine, propose quant à lui un vin très puissant, plus dur et plus à bouquet qu´à arômes.
Le troisième sol est constitué de marnes issues de la roche mère et donne pour sa part des vins assez aromatiques et plus puissants. » Les trois types de raisins sont vinifiés séparément puis les trois vins sont mis en barriques distinctes et réassemblés au fur et à mesure de l´élevage dans des proportions qui varient selon le millésime, le vin non utilisé partant en appellation classique. « Nous recherchons ainsi un vin très complexe, équilibré et doté des meilleurs arômes possibles tout en cherchant à faire s´exprimer le terroir », conclut Vincent Rochette.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,