Réussir vigne 28 novembre 2003 à 11h54 | Par Steven Le Quellenec

Viticulture - Après le gel, la grêle et la canicule, la vigne ne s´avoue pas vaincue

Malgré des conditions météorologiques très dures, les vignes devraient faire preuve d´un bon potentiel de récupération. Bilan d´une année hors du commun.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Si les vignes ont souffert au cours de cette année mémorable, leur capacité à reprendre une vie végétative normale ne semble pas devoir être mise en doute. Après la canicule, aucun traitement correctif n´est préconisé dans la majeure partie des vignobles. En effet, la vigne adulte possédant un système racinaire profond « a souffert de la chaleur mais pas du manque d´eau », remarque Alain Godeau, vigneron en Touraine. Finalement, « les vendanges précoces vont permettre une plus longue période végétative. L´aoûtement des sarments sera très bon et il n´y aura à priori pas de problème par manque de réserve l´an prochain », estime Franck Chatelain, conseiller viticole en Touraine.
Toutefois, pour les vignes défoliées, une taille très courte ainsi qu´une augmentation de la fertilisation d´au moins 50 %, essentiellement en azote et en potassium, est préconisée par la Chambre d´agriculture de l´Aude.

« Cette fertilisation devra dans ces cas précis intervenir en mars mais pas avant », précise Éric Serrano de l´ITV Midi-Pyrénées. L´Aude et le Sud-Ouest constituent en effet un cas particulier : des centaines d´hectares se sont trouvés défoliés au 15 août. « Au vu de cet arrêt précoce, on aurait pu penser que les vignes auraient moins puisé dans le sol mais ce n´est pas le cas. Des analyses ont montré que les sols sont identiques entre une vigne défoliée et une vigne en bon état », explique Cédric Lecareux, de la Chambre d´agriculture de l´Aude. Pour ces vignes, la mise en réserve sans feuilles sera sans doute très difficile, d´autant plus que « les pluies de septembre ont favorisé le gonflement voire la reprise des bourgeons primaires qui subiront les froids hivernaux. Les rendements seront alors fonction des bourgeons secondaires si le phénomène perdure », poursuit Eric Serrano. « Les vignes puisent ainsi encore un peu plus dans leurs réserves. Une taille très courte, pénalisant forcément la vendange 2004, va devoir être pratiquée afin de refaire du bois », conclut Cédric Lecareux.

Outre la canicule, grêle et gel ont émaillé cette année 2003. En particulier, la Champagne et le Beaujolais ont payé un lourd tribut. « Certaines parcelles gelées ont pu voir leur potentiel de récolte chuter de 20 à 80 % dès le printemps », constate Pascal Hardy du Comité de développement du Beaujolais. En Champagne, « le gel a entraîné la destruction de plus de la moitié des bourgeons du vignoble et la grêle a littéralement dévasté certaines parcelles », explique Daniel Corson du CIVC. « Cette année 2003 aura permis aux vignerons de constater que les vignes taillées tard sont moins sensibles au gel », poursuit-il. La consigne dans ce cas est claire : surtout ne pas précipiter les tailles qui devront être courtes afin de faciliter la mise en réserve dans le bois et mieux résister au gel.

Qu´en sera-t-il du rendement pour 2004 ? Bernard Molot, de l´ITV de Nîmes, ne s´attend pas à un rendement important. « En effet, même si l´initiation florale sera à priori très bonne, la mise en réserve sera seulement correcte et peut être insuffisante pour espérer des rendements supérieurs à une année classique. » Certaines expérimentations menées par le CIVC ont montré récemment que « le rendement obtenu au cours d´une saison dépend largement du fonctionnement de la plante au cours de la saison précédente ». Christine Monamy, du CTBIVB (Centre technique du bureau interprofessionnel du vin de Bourgogne), estime néanmoins « que le rendement 2004 sera en principe plus important », mais reste prudente : « la France manque de toute façon de références pour faire des estimations sur l´année suivant une canicule exceptionnelle ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui