Réussir vigne 23 janvier 2004 à 10h52 | Par Claudine Galbrun

Vins de liqueur AOC contre Martini - Une situation fiscale « ubuesque »

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le floc de gascogne ou le pineau des charentes sont taxés à 2,14 euros/l tandis que le Martini ne doit acquitter au fisc que 0,03 euros/l. Une aberration, selon Christian Baudry, président de la CNVDLAOC (Confédération nationale des vins de liqueur à AOC) liée au fait que Martini en passant de 16º à 14,5º est désormais considéré comme un vin et donc taxé en conséquence. « Une modification de composition qui ne concerne que le marché français, ce qui prouve bien qu´il s´agit avant tout d´un problème fiscal. » Cela aurait permis à Martini, selon M. Baudry, de réaliser une économie de près de 45 millions d´euros. Autant d´argent à investir en promotion.

Des producteurs en grève fiscale
« Aujourd´hui, en France, il y a fiscalement, trois catégories d´apéritifs : les vins de liqueur produits avec des raisins provenant d´une seule exploitation, dans les conditions strictes de l´AOC et taxés à 2,14 euros ; les vins doux naturels produits en partie avec des raisins provenant de l´exploitation et des alcools d´origine indéterminée taxés à 0,54 euros/l et les crus de laboratoire élaborés de manière industrielle avec des produits viticoles tous d´origine indéterminée et taxés à 0,03 euros. Autrement dit : plus on a une origine irréprochable, déterminée, réglementée, plus on est taxé. » Depuis deux ans, les producteurs de vins de liqueur sont en grève fiscale et retiennent sur un compte bloqué 10 millions d´euros, résultant de la surtaxation des droits indirects. Ils réclament un rééquilibrage du taux de ces droits sur l´ensemble des produits similaires.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui