Réussir vigne 13 mars 2018 à 17h00 | Par Clara de Nadaillac

[INFOGRAPHIE] Vins de Bordeaux : une commercialisation en hausse en 2017

Lors de sa conférence de presse parisienne, l’interprofession bordelaise est revenue sur ses récents résultats commerciaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Allan Sichel, président du CIVB, s'est félicité des bons résultats commerciaux 2017.
Allan Sichel, président du CIVB, s'est félicité des bons résultats commerciaux 2017. - © C. de Nadaillac

Ceux qui étaient venus pour connaître le plan Bordeaux, ambitions 2025 en sont restés pour leurs frais. Lors de sa conférence de presse parisienne du 13 mars, Allan Sichel, président du CIVB (Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux), s’est concentré sur le bilan de l’année passée.

Caractérisée par une vendange particulièrement faible (3,5 millions d’hectos contre 5,5 millions d’hl en moyenne), 2017 a néanmoins été positive pour les vins de Bordeaux, qui ont renoué avec le succès commercial et atteint les objectifs fixés il y a un an. « Les sorties de la propriété s’établissent à 5,1 millions d’hectolitres, soit une hausse de 4 % par rapport à 2016 », a ainsi indiqué Allan Sichel. Une bonne dynamique qu’il impute notamment au succès des millésimes 2015 et 2016.

Par ricochet, le niveau des stocks est de 11,8 millions d’hl, soit une baisse de 10 % par rapport à 2016. « Un niveau faible mais suffisant pour alimenter les marchés, a poursuivi le président, à l’exception des segments d’entrée de gamme basiques, dont nous souhaitons de toute façon nous désengager. »

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, avait fait le déplacement afin de promouvoir la 20ème édition de Bordeaux fête le vin.
Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, avait fait le déplacement afin de promouvoir la 20ème édition de Bordeaux fête le vin. - © C. de Nadaillac

Un technico-commercial de marque

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, avait fait le déplacement afin de promouvoir la 20ème édition de Bordeaux Fête le vin, qui se déroulera du 14 au 18 juin. Au passage, il a tenu à réaffirmer son soutien à la filière viticole, taclant en creux le locataire de l’Elysée. « La viticulture est un atout maître pour Bordeaux, a-t-il martelé. Non seulement pour son poids économique considérable, qui crée beaucoup de richesse et d’emplois. Mais c’est également un marqueur culturel de notre ville, de notre métropole et de notre département. »

De nombreux événements ponctueront ces cinq jours de festivité, dont le départ d’une trentaine de grands voiliers, dont la présence « recréera l’ambiance du XIXème siècle où la rade de Bordeaux était pleine de bateaux venus faire du commerce ». Les organisateurs attendent un million de visiteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui