Réussir vigne 25 août 2014 à 08h00 | Par X. Cresp

VineRobot contrôle les paramètres qualitatifs et estime le rendement

Un robot qui se balade dans les vignes pour contrôler les paramètres qualitatifs de la vigne et estimer le rendement ? C’est l’ambition de la conception de VineRobot.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christophe Millot, créateur de VineRobot : « ce premier prototype en conduite autonome est en constante évolution afin de s’assurer qu’il est capable de se mouvoir seul ».
Christophe Millot, créateur de VineRobot : « ce premier prototype en conduite autonome est en constante évolution afin de s’assurer qu’il est capable de se mouvoir seul ». - © X. Cresp

Un nouveau prototype de robot a fait son apparition dans les vignes : VineRobot conçu pour appréhender la qualité du raisin, contrôler les paramètres de croissances végétatives, de quantité, de qualité, de vigueur, de maturité,  et évaluer le stress hydrique. L’objectif de cet outil futuriste est de permettre aux producteurs de prendre les bonnes décisions, au bon moment, en produisant une cartographie exploitable par les viticulteurs. Muni d’un arsenal technologique, où les caméras infra rouge côtoient des capteurs multi-spectrals, VineRobot devrait être capable d’acquérir, de traiter et de restituer des données précises. VineRobot est le fruit d’un projet de recherche, doté de deux millions d’euros issus de fonds européens, qui réuni trois universités, cinq PME issues de quatre pays européens (France, Allemagne, Italie et Espagne) et… les Vignerons de Buzet qui confirment ainsi leur soif de s’impliquer dans les technologies d’avant-garde. « Nous avons réalisé sur notre terroir un gros travail de cartographie avec les drones pour avoir une connaissance plus précise des parcelles. Elle s’applique déjà dans l’amendement raisonné et adapté sur le cep de vigne. Aujourd’hui nous continuons à descendre vers une vision intra parcellaire plus fine, pour réduire les aléas entre culture de la vigne et élaboration du vin », précisent Carine Magot, et Sébastien Labails  responsables vignoble de la coopérative.

La mise au point de VineRobot devrait durer trois ans. Lors de sa première sortie en juillet dernier, six mois après le début du projet, l’objectif était de tester l’aptitude du robot sur des terrains variés et accidentés. Repéré par GPS, le robot est capable de se mouvoir seul. Pour Christophe Millot (WALL-YE), son créateur et partenaire du projet, « ce premier prototype en conduite autonome est en constante évolution afin de s’assurer qu’il est capable de se mouvoir seul ». Il est encore trop tôt pour évaluer les performances de Vinerobot, mais le projet laisse entrevoir qu’un jour prochain, le vigneron maîtrisera les paramètres de production de sa vigne en minimisant à l’extrême les aléas de la météo.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui