Réussir vigne 01 juin 2001 à 13h33 | Par Marie-Annick Carré

Vigne - Deux nouvelles variétés en vue à l´Inra de Colmar

Un nouveau muscat et un nouveau gamay devraient faire leur entrée dans le monde viticole dans quelques années. Les deux variétés, issues de croisements, sont nées dans les laboratoires de l´Inra de Colmar.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour le muscat issu d´un croisement entre pinot gris et muscat ottonel, les travaux, initiés en 1973, ont abouti à la sélection d´une variété classée à ce jour "variété autorisée provisoire" par le CTPS (Comité technique permanent de la sélection). Mais contrairement au muscat ottonel, le muscat originaire de l´Inra de Colmar ne coule pas. Cette absence de chutes de fleurs au moment de la floraison lui a permis d´être l´élu parmi plus de 5000 plants testés dans les laboratoires de l´Inra de Colmar. Pour les professionnels, la coulure est un problème important, qui a amené le Civa (Comité interprofessionnel des vins d´Alsace) à soutenir financièrement ce programme de recherches. La variété doit désormais recevoir l´agrément de l´Inao pour pouvoir figurer sur la liste des cépages autorisés ou recommandés dans l´appellation. Une étape "assez compliquée", souligne André Bronner, chercheur à l´origine de la nouvelle variété."L´Inao admet difficilement que l´on propose quelque chose de nouveau". Le muscat expérimenté sous le nom de code Inra PO 336 devrait s´appeler "muscat doré".
Le programme de sélection sur le gamay a lui aussi été initié à la demande des professionnels du Beaujolais. Objectif : obtenir un gamay plus riche en couleur, présentant une meilleure richesse en sucre et moins sensible à la pourriture grise. Les croisements ont été réalisés entre deux Vitis vinifera : le gamay et le pinot noir. Initié il y a une vingtaine d´années, le programme entre cette année dans la phase des expérimentations grandeur nature. Une étape qui devrait durer 8 à 10 ans. Sur 450 plants testés au départ, 18 sont parvenus jusqu´à ce stade. La variété retenue sera une obtention Inra/Sicarex du Beaujolais et devrait être présentée au CTPS au plus tard en 2005. Le matériel de base devrait ainsi être multiplié vers 2006-2007 pour être chez les viticulteurs en 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui