Réussir vigne 17 août 2018 à 07h00 | Par Clara de Nadaillac

[VIDÉO] Le dévidoir à fil de fer de Stéphane Bannwarth

Stéphane Bannwarth, vigneron dans le Haut-Rhin à Obermorschwihr, a conçu un dévidoir à fil de fer original équipé d’un frein. Voici comment il a procédé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un dévidoir qui ne fait pas de nœuds © C. de Nadaillac

C’est étonnant de simplicité, mais il fallait y penser. Stéphane Bannwarth, dans le Haut-Rhin, à Obermorschwihr, a conçu un dévidoir à fil de fer original, puisqu’il est équipé d’un frein.

Pour ce faire le vigneron a récupéré l’essieu arrière d’une voiture sans permis, doté d’un frein interne. Le matériel étant destiné à aller dans le 4x4 du vigneron, il a installé l’essieu sur deux fers plats en croix à l’aide de quatre vis, ayant chacun deux pattes sur une poutrelle.

Au-dessus de l’essieu, Stéphane Bannwarth a confectionné un support destiné à recevoir les bobines de fil. Il s’agit d’un cadre en forme de cône, en fer plat demi-rond, de 100 mm d’épaisseur, et 15 mm de large.

La partie la plus compliquée a été d’installer un système de mise sous tension sur l’essieu. Pour ce faire, le vigneron a soudé un petit tube avec un ressort dedans, d’où part une tige filetée et un écrou.

Grâce à ce système, Stéphane Bannwarth peut régler la vitesse de déroulement du fil, et ainsi éviter qu’il ne s’emmêle.

 

Jean-Luc Audubert a lui aussi conçu un enrouleur, avec une jante de voiture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui