Réussir vigne 14 avril 2014 à 08h00 | Par Propos recueillis par Marion Ivaldi

Trois questions à - "Notre ambition est de professionnaliser l'offre oenotouristique" assure Michel Issaly

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Issaly : " Nous nous entourons de partenaires comme Atout France mais aussi Bienvenue à la Ferme et Gîtes de France qui sont des relais pour inviter les touristes à aller visiter les chais.. "
Michel Issaly : " Nous nous entourons de partenaires comme Atout France mais aussi Bienvenue à la Ferme et Gîtes de France qui sont des relais pour inviter les touristes à aller visiter les chais.. " - © J.-C. Gutner

Michel Issaly quitte la présidence des Vignerons indépendants ce mois-ci. Il restera investi dans la confédération en tant que président délégué notamment sur les questions de l'oenotourisme, thème central des Rencontres Nationales 2014 qui auront lieu le 15 et 16 avril dans l'Hérault.


Quel est le projet des vignerons indépendants en matière d'oenotourisme ?


D'abord, je voudrais souligner que les Rencontres nationales seront l'une des premières manifestations de cette envergure où se rencontreront les acteurs du tourisme et les vignerons. Il existe très peu de contact avec les deux filières et je suis ravi qu'un tel échange ait lieu. Au sein de la Confédération, nous préparons depuis deux ans un vaste plan de développement de
l'oenotourisme.


De quoi s'agit-il précisément ?


Notre ambition est de professionnaliser l'offre oenotouristique. Il s'agit de proposer une offre marketée autour de l'accueil proposé par les vignerons indépendants. Nous nous adressons à un segment de moyen à haut de gamme. Pour cela, nous nous entourons de partenaires comme Atout France mais aussi Bienvenue à la Ferme et Gîtes de France qui sont des relais pour inviter les touristes à aller visiter les chais. Nous sommes en train de créer des formules qui comprennent non seulement le vin mais aussi de l'hébergement et des activités de loisir. Nous étudions également les demandes particulières qui émanent des entreprises. Il nous faut aussi construire une proposition à la carte pour les touristes étrangers.


Comment ce plan va-t-il se concrétiser ?


D'une part, nous sommes en train de créer une partie dédiée au tourisme au sein de notre site Internet que nous sommes en train de refondre. D'autre part, l'offre globale des vignerons indépendants sera lancée en Bourgogne en 2015, ce qui nous permettra de la tester. Le Val de Loire devrait suivre rapidement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui